Les élus municipaux de La Nation ont choisi la firme Cole & Idea pour la conception du centre sportif dans le village de Limoges.

Centre sportif de Limoges: une nouvelle firme d’architecture choisie

Les élus municipaux de La Nation ont choisi la firme Cole & Idea pour la conception du centre sportif dans le village de Limoges.

Ce contrat, d’une valeur de 282 000 $, est le deuxième que la municipalité octroie dans le but de construire un nouveau complexe d’activités sportives.

À LIRE AUSSI : Une annulation de 250 000 $

Le projet d’un dôme sportif à Limoges avait semé la controverse dans La Nation après que le conseil municipal avait payé, quelques jours avant les élections municipales, plus de 250 000 $ en frais d’avocats pour mettre un terme au contrat avec l’entreprise Saint Joseph Developments.

Le conseiller de Limoges, Francis Brière, affirme que le coût du nouveau projet tournerait autour de 5,2 millions $, soit un demi-million de plus que le projet de dôme sportif précédent. « Avec les coûts de construction et le temps passé, on a été obligé d’augmenter, pour être réaliste », justifie-t-il.

Alors que les plans sont toujours à un point embryonnaire, le conseiller souligne toutefois que l’objectif serait de construire un complexe qui abriterait des surfaces pour le soccer, le frisbee, le basketball et le tennis, entre autres. Un centre communautaire est également souhaité, affirme M. Brière.

Par ailleurs, le centre ne sera pas situé au même endroit que le premier projet. La municipalité négocie actuellement avec le Conseil scolaire de district catholique de l’Est de l’Ontario (CSDCEO) afin de discuter de la possibilité de faire l’acquisition d’une parcelle du terrain de l’école catholique Saint-Viateur.

Les ingénieurs devraient avoir terminé leur première étude de faisabilité d’ici la mi-mai. À ce moment-là, ils présenteront aux élus une variété de coûts et de modèles, et le public sera consulté à nouveau afin de connaître les intérêts.

M. Brière se dit confiant que cette fois-ci, les citoyens sont entre de bonnes mains. « On a passé au travers d’un processus assez long, le partenariat est bien parti, et j’ai pleine confiance qu’on va avoir un bon produit que les citoyens veulent. On a marié ce que l’on peut se permettre financièrement et ce que les gens veulent, pour que tout le monde soit satisfait. »

Le centre sportif devrait ouvrir ses portes en décembre 2020.

L’ombudsman de l’Ontario enquête présentement sur l’entente entre la municipalité de La Nation et Saint Joseph Developments, signée à huis clos en mars 2018.

L’ex-candidat aux élections municipales de La Nation, Dave Mushing, qui avait déploré le manque de transparence du conseil dans ce dossier, affirme qu’il s’agit là d’une occasion pour la municipalité d’apprendre de ses erreurs. « Je l’espère bien. Je ne peux qu’espérer qu’ils ont appris et qu’ils ne répéteront pas les mêmes erreurs deux fois. »

Il abonde également dans le même sens que le conseiller Brière quant à la confiance qu’il réserve à ce nouveau contrat. « Je pense que c’est possible. Tant qu’ils respectent les règles et les politiques, tout devrait aller en douceur. »