Les membres du comité du 125e : Jean-Pierre Côté, Aurèle Laurin, Pierrette Laurin, Guy Larocque, Patricia Matte et Edmond Lachaîne.

Célébrations conviviales à Chute-à-Blondeau

La petite communauté de Chute-à-Blondeau, dans l'Est ontarien, s'animera tout au long de 2017, afin de souligner le 125e anniversaire de la paroisse Saint-Joachim.
Les festivités, qui se sont entamées le 1er janvier par une messe et un vin d'honneur, se poursuivront jusqu'à la fin de l'année.
« Le but principal, c'est de rassembler la population, les jeunes et moins jeunes, les résidents de longue date et les nouveaux arrivants. Nous proposons une série d'activités officielles, mais nous invitons les gens à nous donner des idées d'activités qu'ils aimeraient voir », explique Guy Larocque, président du comité du 125e.
Le prochain événement au programme est la Soirée des dames, qui aura lieu le vendredi 7 avril. Une invitation est lancée aux membres de la communauté qui souhaitent partager un repas accompagné de musique.
Le 21 mai, la famille Larocque, pionnière de l'endroit, sera à l'honneur dans le cadre d'un rassemblement. À cette même occasion, on procédera au lancement de l'activité Passeport Chute-à-Blondeau. Il s'agit d'un concours où, grâce à un livret muni de photos, les gens auront à identifier les endroits où se dressaient autrefois des commerces.
Lors de la traditionnelle cérémonie au cimetière, le 27 août, on procédera au dévoilement d'un monument en mémoire des familles expropriées à la suite de la construction du barrage de Carillon entre 1959 à 1963. « Tous les gens qui ont été expropriés sur la vieille route entre Chute-à-Blondeau et Pointe-Fortune auront leurs noms inscrits. On lance donc une invitation à leurs descendants à venir célébrer avec nous », ajoute Guy Larocque.
La cérémonie officielle soulignant la fondation de la paroisse se tiendra le dimanche 24 septembre.
« Avec cette cérémonie, on veut souligner les anciens et les nouveaux résidents, parce qu'une communauté, ça continue. C'est bon de se souvenir des choses et c'est important aussi de regarder aussi en avant », a fait valoir Edmond Lachaîne, membre du comité organisateur.