Hôtel de ville de La Nation

Bilan de l'année 2016

Le Droit vous a préparé un bilan de la dernière année dans l'Est ontarien.
Un personnage: Jonathan Pitre
Le jeune Jonathan Pitre se repose aux côtés de sa mère Tina Boileau.
L'année aura été mouvementée pour Jonathan Pitre, le jeune adolescent de Russell atteint d'une rare maladie de la peau appelée l'épidermolyse bulleuse. Le jeune homme est actuellement aux États-Unis où il subit des traitements afin de fortifier sa peau et diminuer la douleur quotidienne causée par ses plaies. En septembre, Jonathan a subi ses premiers traitements de chimiothérapie, de radiothérapie ainsi qu'une greffe de moelle osseuse, sans succès toutefois. Il subira un deuxième traitement vers la fin février 2017. Pour l'instant, il doit rebâtir son système immunitaire afin d'être prêt et en bonne santé pour le prochain traitement. Pour l'encourager dans son combat quotidien, la communauté de Russell s'est mobilisée, en novembre, alors que plus de 700 personnes ont marché pour Jonathan Pitre. L'événement a permis d'amasser plus de 50 000 $ afin de financer le séjour de Jonathan et de sa mère au Minnesota.
Un lieu : l'église de Saint-Isidore
L'église de St-Isidore a été la proie des flammes.
Les résidents du petit village de Saint-Isidore ont perdu un important morceau de leur patrimoine, cette année, alors qu'un violent incendie a détruit l'église de Saint-Isidore, le 23 juillet. Il ne reste pratiquement plus rien l'édifice datant de 1869, mis à part quelques pierres conservées dans le but d'ériger un monument commémoratif. En août, plus de 300 paroissiens ont assisté à une cérémonie commémorative derrière les ruines de l'église en présence de Mgr Daniel Berniquez, vicaire épiscopal. Au même moment, la communauté catholique a appris qu'elle accueillerait une nouvelle église. Un comité spécial de reconstruction travaille actuellement à l'élaboration des plans. Le nouvel édifice devrait être en mesure d'accueillir au moins 300 personnes, tout en répondant aux nouvelles exigences de construction. Pour l'instant, on ne précise aucune échéance pour la reconstruction.
Un mot: Usines
La cimenterie que l'entreprise Colacem espère construire à L'Orignal.
Le projet d'une usine d'asphalte à Plantagenet, et le projet d'une cimenterie à L'Orignal, ont fait couler beaucoup d'encre en 2016. À L'Orignal, la compagnie Colacem Canada souhaite établir une cimenterie le long de la route 17 quicomprendrait 52 bâtiment,s ainsi qu'une cheminée d'une hauteur de 125 mètres. L'usine aurait une capacité de production quotidienne de 3000 tonnes de clinker, un constituant du ciment. Les Comtés unis de Prescott et Russell étudient actuellement la demande de changement de zonage. À Plantagenet, le projet d'une usine d'asphalte par la compagnie PB Paving and Landscaping continue de faire des remous. Actuellement, un groupe de citoyens d'Alfred-Plantagenet conteste, devant la Commission des affaires municipales de l'Ontario, l'identification, imposée par la province, d'une ressource d'agrégat au Plan officiel des Comtés unis de Prescott et Russell. La ressource est située dans la région de l'escarpement Jessup's Falls, près de l'endroit ciblé pour l'usine d'asphalte.
Un chiffre: 174
La route 174.
La route 17/174 revient de nouveau au bilan de fin d'année. Au mois de juin, le ministre des Transports de L'Ontario, Steven Del Duca, s'est arrêté à Rockland pour annoncer un investissement de 40 millions $ pour l'élargissement de la route 17 dans les Comtés unis de Prescott et Russell (CUPR). Cet investissement ne comprend toutefois pas la portion de la route 174 jusqu'à Ottawa. La construction pour la portion des CUPR pourrait débuter en 2018, selon ce qu'a laissé entendre la première ministre de l'Ontario, Kathleen Wynne, lors d'une rencontre avec les maires des CUPR. L'étude environnementale a été présentée en juin et est actuellement en phase de révision. Constatant la réticence de la Ville d'Ottawa à s'impliquer dans le projet, des gens d'affaires de la région de Clarence-Rockland se sont regroupés pour lancer une campagne intitulée «4-174». Le groupe a d'ailleurs embauché une firme de communication stratégique afin de faire du lobbying auprès des gouvernements.
Une résolution: Le sentier récréatif
Le Sentier récréatif des Comtés unis de Prescott et Russell.
Le Sentier récréatif des Comtés unis de Prescott et Russell a été touché par les compressions budgétaires, cette année. Souhaitant limiter à 2 % la hausse de taxes pour 2017, le conseil des maires a mis la hache dans le budget du Sentier récréatif, qui passera de 240 000 $ à 100 000$, l'an prochain. Ces compressions seront effectuées malgré l'opposition de plusieurs défenseurs du Sentier. Dans sa décision, le conseil accusait notamment un faible achalandage sur cette piste de 72 km. Plusieurs maires souhaitaient que chaque municipalité s'occupe de sa portion. L'année 2017 sera donc une année d'essai pour le Sentier avec un budget diminué de moitié. Selon le président des CUPR,Guy Desjardins, l'avenir du Sentier passera vraisemblablement par des subventions.