« Notre objectif était de demeuré sous la barre du 3 %. C’est ce qu’on avait exigé tout comme au niveau des Comtés unis (de Prescott et Russell) », a souligné le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins.

Augmentation de taxe de 2,84 %

Le conseil municipal de la Cité de Clarence-Rockland a adopté lundi un budget comportant une hausse de 2,84 % de la taxe foncière.

Pour une propriété moyenne évaluée à 290 000 $, il s’agira d’une augmentation de 54 $ par année. 

« Notre objectif était de demeuré sous la barre du 3 %. C’est ce qu’on avait exigé tout comme au niveau des Comtés unis (de Prescott et Russell) », a souligné le maire de Clarence-Rockland, Guy Desjardins. 

La municipalité a adopté un budget prévoyant des dépenses totales de 40,6 millions $, soit une augmentation de 1,1 million $. 

Le budget cette année n’a pas été sans imprévus notamment avec la baisse de revenu provenant du Fonds de partenariat avec les municipalités de l’Ontario. Cela représente un montant d’environ 108 000 $, qui a dû être retiré des revenus. 

« Nous avons dû revoir nos chiffres parce qu’on a reçu cet avis en plein milieu de nos discussions budgétaires. Ça représentait un peu plus d’un demi pourcent de taxe qu’on a dû gratter », a dit le maire. 

Le conseil a été en mesure de pallier cette surprise en réduisant le budget d’immobilisation et avec des économies réalisées au programme d’avantages sociaux des employés. 

Le budget d’immobilisation de la Cité s’élève à 10,13 millions $ et compte les investissements associés à la croissance, la réparation, l’entretien et les investissements stratégiques en immobilisations.

Parmi les projets d’immobilisation prévus en 2018, il est notamment question de la construction de casernes de pompier à Rockland et Bourget. À cela s’ajoute une amélioration de 12,5 millions $ à l’usine de traitement des eaux usées et un nouveau système intégré pour les bibliothèques. 

Parmi les autres projets d’importance prévus en 2017, il est question de la reconstruction des ponceaux des Chemins Butler et Legault évalués à 1,2 million $ ainsi que la construction d’un étang de rétention sur la rue Caron au coût d’environ 1 million $. 

La municipalité devra également absorber un montant de près de 100 000 $ issu des inondations du printemps 2017. 

L’impact fiscal provoqué par loi 148 de la province n’aura pas d’incidence sur le budget cette année. Pour l’instant, le statu quo demeure en ce qui a trait aux salaires des employés municipaux et les pompiers volontaires. Pour la Cité de Clarence-Rockland, l’impact aurait été d’environ 1,5 million $. 

« C’était alarmant pour toutes les municipalités de l’Ontario, je crois que la majorité des municipalités se sont opposées. Il devrait y avoir une annonce bientôt du fait que les municipalités seront exemptées », a souligné le maire Guy Desjardins.