La libérale Amanda Simard affirme être en mesure de répondre aux exigences, parce qu’elle peut  compter sur une équipe qui l’entoure
La libérale Amanda Simard affirme être en mesure de répondre aux exigences, parce qu’elle peut  compter sur une équipe qui l’entoure

Amanda Simard atteste être présente

L’absence sur le terrain de la députée provinciale de Glengarry-Prescott-Russell avait été vivement critiquée par les élus municipaux lors des inondations du printemps 2019. Amanda Simard affirme cette fois faire des pieds et des mains pendant la crise de la COVID-19, des efforts contestés par le maire d’Alfred et Plantagenet, Stéphane Sarrazin.

Plusieurs maires de l’Est ontarien avaient reproché à Amanda Simard de ne pas être assez présente pour sa région, alors que plusieurs municipalités avaient été durement touchées par la crue des eaux. Au rang des libéraux depuis janvier dernier, Mme Simard affirme cette fois être davantage en mesure de répondre aux exigences, parce qu’elle peut dorénavant compter sur une équipe qui l’entoure. «Il y a une collaboration, une organisation, une structure, qui font en sorte que je mets mon attention sur mes dossiers et mon comté. C’est vraiment un game changer. Je peux compter sur mes collègues pour m’aider. En tant qu’indépendante, je devais connaître tout, être experte dans tout et c’est impossible de faire ça.»

Le maire d’Alfred et Plantagenet, Stéphane Sarrazin, mentionne pour sa part n’avoir observé aucune amélioration quant à la présence de Mme Simard envers les citoyens de sa circonscription, malgré son changement de cap politique. «Il n’y a personne de satisfait. Elle ne nous supporte pas et elle n’est pas là. Elle a commencé récemment à être plus en public depuis qu’elle est au parti libéral, mais à part ça on sent qu’on a perdu quatre ans de représentation à Queens Park. Je ne veux pas parler pour tous les maires [des Comtés unis de Prescott et Russell], mais on en discute souvent et c’est la même opinion qui ressort.»


« C’est étrange parce qu’on ne peut pas être là physiquement, mais on est encore plus présents. »
Amanda Simard

Mme Simard insiste sur le fait qu’elle est entrée en contact avec tous les maires au début de la crise pour prendre des nouvelles. «Elle m’a effectivement envoyé un message», soulève M. Sarrazin. Il indique cependant qu’il n’y a pas eu de suite dans les semaines subséquentes.

«Je suis en constante communication avec le Dr Paul [Roumeliotis], qui est selon moi la personne la plus importante. C’est le médecin hygiéniste de l’est de l’Ontario. Je suis en contact avec les chambres de commerce, j’ai participé à plusieurs rencontres. C’est étrange parce qu’on ne peut pas être là physiquement, mais on est encore plus présents», se défend pour sa part Mme Simard, soulignant qu’elle et son équipe n’ont pas arrêté leur travail depuis le début.

Questionnée à savoir si elle pensait faire prochainement un suivi avec les maires des CUPR, Amanda Simard a confirmé qu’elle allait de nouveau contacter les élus municipaux dès vendredi. M. Sarrazin dit qu’il attendra des nouvelles de la députée, même si ce geste est selon lui à saveur politique, sans plus.

Une deuxième assemblée virtuelle publique devrait également être organisée au cours des prochaines semaines réunissant le Dr Paul Roumeliotis, le député libéral fédéral Francis Drouin et Amanda Simard, afin que les citoyens puissent poser eux-mêmes des questions sur leurs préoccupations pendant la pandémie.