Le Club Optimiste de Rockland aimerait afficher en français seulement.

Affiche en français seulement: confusion à Clarence-Rockland

La demande d’un groupe citoyen d’afficher une enseigne uniquement en français a semé le doute lors d’une réunion du conseil municipal de Clarence-Rockland, en début de semaine.

Le Club Optimiste de Rockland a demandé au conseil municipal de modifier la clause voulant l’affichage dans les deux langues officielles pour autoriser l’installation d’une enseigne permanente, unilingue francophone, sur le terrain municipal.

Cette affiche, à l’effigie du groupe, annoncerait les activités du club aux personnes francophones.

« Nous, on voulait que le grand public sache qu’un Club Optimiste d’expression française existe à Rockland », a affirmé le président du Club, Denis Vaillancourt.

Le conseiller Mario Zanth s’est questionné sur l’impact de cette demande auprès des autres organismes.

« Il faut faire la publicité dans les deux langues, parce que je garantis que ce ne sera pas la dernière organisation qui va faire ce genre de demandes. Le prochain qui va vouloir afficher seulement en anglais, il va manger une claque. Il va tout de suite se faire dire qu’il faut que ce soit bilingue. Nous avons des obligations de s’assurer que les règlements sont les mêmes pour tout le monde. »

Rappelons que Clarence-Rockland est devenue, en 2005, la première municipalité au Canada à déclarer obligatoire l’affichage commercial bilingue.

Selon le règlement à ce propos, le nom de l’entreprise ou de l’organisme peut être affiché dans une seule langue si elle le désire. Par contre, le message et le contenu doivent être rédigés dans les deux langues.

M. Zanth rappelle qu’à l’arrivée du Canadian Tire dans la municipalité, le magasin à grande surface affichait ses promotions seulement en anglais, mais la nouvelle loi l’avait forcé à afficher de façon bilingue.

M. Vaillancourt argue que lors d’événements destinés au grand public, l’affichage publicitaire du Club Optimiste de Rockland se fait dans les deux langues officielles. Pour leur souper de homard, par exemple, qui a attiré environ 900 personnes, la publicité était bilingue.

Celui-ci ajoute que l’affichage proposé serait uniquement destiné aux membres, et puisque ceux-ci sont 100 % francophones. « C’est juste en français, comme le ferait une école d’expression française ».

Les écoles et les églises unilingues sont les seules à être exemptées du règlement sur l’affichage bilingue.

Le conseil municipal ne s’est pas encore prononcé sur cette demande, il a préféré différer la question de l’ordre du jour et poursuivre les discussions avec le Club Optimiste avant de prendre une décision.