Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
La création d’un site web du Sentier récréatif de Prescott-Russell favorise le développement économique de la communauté franco-ontarienne et encourage l’activité physique.
La création d’un site web du Sentier récréatif de Prescott-Russell favorise le développement économique de la communauté franco-ontarienne et encourage l’activité physique.

20 000$ pour accroître la visibilité du Sentier récréatif de Prescott-Russell sur le web

Ani-Rose Deschatelets
Ani-Rose Deschatelets
Le Droit
Article réservé aux abonnés
La Corporation du Sentier récréatif de Prescott-Russell reçoit un investissement de 20 000$ pour accroître sa visibilité sur le web.

Avec ce financement, offert dans le cadre du programme Fonds d’aide et de relance pour entreprises et organismes francophones du sud de l’Ontario de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, la Corporation compte investir dans le site web du Sentier récréatif de Prescott-Russell déjà en place. L’organisation a également l’intention de financer la page Facebook du sentier et sa page Instagram.

Grâce au projet de la création d’un site Web du Sentier récréatif de Prescott-Russell, la Corporation a indiqué par voie de communiqué qu’elle contribue au développement économique de la communauté franco-ontarienne en plus de faire la promotion de l’activité physique aux résidents et de contribuer à l’épanouissement économique des municipalités et des travailleurs et de favoriser le sentiment d’appartenance de leurs citoyens à la région.

Rappelons que les Comtés unis de Prescott et Russell et l’entreprise VIA Rail Canada se sont entendus en décembre dernier afin de prolonger le contrat du bail du sentier jusqu’au 30 juin prochain, afin de poursuivre les discussions quant à la vente potentielle du sentier de 72 km.

L’entente initiale était arrivée à échéance à la fin de l’été dernier.

Les CUPR avaient voté en défaveur de son renouvellement, justifiant leur décision par des prévisions de coûts et d’entretien du sentier trop élevés sur 10 ans selon les modalités du contrat actuel.

Le secrétaire de la Corporation du Sentier récréatif, Serge Joly, avait alors qualifié de «grosse déception» l’annonce de la fin de cette entente.

Les CUPR s’étaient ensuite ravisés et avaient indiqué qu’ils espéraient en arriver à un accord avec VIA Rail Canada dans les premiers mois de 2021.