Une quarantaine de personnes ont tricoté plus de 16000 coquelicots installés à l’église de Chute-à-Blondeau, comme on peut le voir sur notre photo.

16 000 coquelicots tricotés exposés à l'Église de Chute-à-Blondeau

Des milliers de coquelicots crochetés et tricotés à la main ont été installés à l’intérieur et autour de l’Église de Chute-à-Blondeau, dans l’Est ontarien, à l’occasion du Jour du Souvenir et du 75e anniversaire du débarquement de Normandie.

Installés sur 38 filets de 14 pieds, ces coquelicots sont l’œuvre d’une quarantaine de membres et de bénévoles du Cercle des Fermières de Chute-À-Blondeau, qui ont mis six mois à confectionner ces petites fleurs de laine.

L’exposition a aussi été mise sur pied pour honorer la mémoire du Caporal Patrick Lormand, un jeune homme originaire du village, décédé lors de sa mission en Afghanistan, le 13 septembre 2009, et pour souligner le 10e anniversaire de son décès.

Les coquelicots prennent notamment la forme de fleurs de parterre, de couronnes et de croix.

La femme derrière ce projet, Joanne Crête, affirme ne pas être une tricoteuse ou une crocheteuse dans l’âme, mais elle se dit très fière que ce projet ait pu se concrétiser et qu’autant de gens y aient participé. « Mon fils est dans les Forces canadiennes, alors c’est vraiment important pour moi. »

Celle-ci affirme avoir tiré son inspiration d’une œuvre similaire qui avait été exposée à Calgary, l’an dernier.

Depuis le début de l’été, les membres du groupe et les bénévoles ont tricoté davantage de coquelicots afin d’amasser des dons pour la Légion royale de Hawkesbury. « Toutes les participantes de notre projet ont démontré leurs talents selon leur spécialité. L’effet sera mémorable », souligne Mme Crête.

Elles espèrent pouvoir attirer plusieurs personnes lors des célébrations du 10 novembre. « Nous aimerions inviter toute la population à venir participer à cette cérémonie et admirer le magnifique travail de nos membres et bénévoles. »

L’événement aura lieu à 10 h, suivi de la messe dominicale, à 11 h.

Des dignitaires tels que le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, et un représentant du bureau de la députée provinciale Amanda Simard ont confirmé leur présence, ainsi que des vétérans de la région.