Est ontarien

Les Haut-Parleurs: les élèves s’expriment à voix haute

En branle depuis deux ans, le projet Les Haut-Parleurs du théâtre de la Vieille 17 vise à encourager la lecture à voix haute chez les élèves des écoles en région éloignée ou rurale. Le Droit a rencontré l’une des animatrices lors de son passage à l’école élémentaire publique Rose des Vents, à Cornwall.

Devant la classe de première année, Chloé Tremblay apprend aux élèves à exprimer oralement les onomatopées, ces mots qui traduisent des sons. « On apprend entre autres le souffle, le rythme, on fait de la gestuelle, des sons et des actions pour compléter la lecture », note la comédienne et marionnettiste.

Est ontarien

Internet: «Bonne nouvelle» pour l’Est ontarien

Dans son budget fédéral, le gouvernement Trudeau prévoit injecter de cinq à six milliards $ durant les dix prochaines années pour connecter les communautés rurales du pays. Dans l’Est ontarien, cette initiative représenterait un soulagement important pour les résidents et pour les entreprises.

Est ontarien

Alexandria souffle 200 bougies

Le petit village d’Alexandria, dans l’Est ontarien, célèbre son 200e anniversaire cette année.

Situé dans la municipalité de Glengarry-Nord, Alexandria est constitué à 50 % d’anglophones et à 50 % de francophones. 

Pour le maire Jamie Macdonald, qui a grandi dans ce village, cette diversité représente une grande fierté. « Entre communautés linguistiques, nous sommes toujours tous bien entendu, ça n’a jamais été un problème. Si un client francophone entre dans une boutique, les employés vont changer immédiatement de l’anglais au français pour le servir, et vice-versa. Les gens sont très accommodants ici. Nous avons un beau mélange. »

Cette camaraderie entre les francophones et les anglophones est aussi ressentie par les résidents d’Alexandria. Lise Laperrière et Claude Sauvé, un couple de Québécois à la retraite qui ont quitté leur terre natale pour s’installer dans ce petit village en 2017, se considèrent aujourd’hui comme de fiers Franco-Ontariens. 

« À Alexandria, souvent les gens voient que je vais essayer de m’exprimer en anglais, ils vont faire un effort, la plupart des gens ici sont bilingues. C’est sûr qu’il y en a qui sont plus à l’aise avec l’anglais, mais tu vois toujours qu’ils font vraiment un effort. Moi je l’apprécie », souligne Lise. 

Il y a environ trois ans, le couple à la retraite était à la recherche d’un bord de l’eau, à moins d’une heure d’une grande ville. « On est venu ici, et on est tombé en amour, avance Claude. On est allé dans ce petit restaurant, le North Glengarry, c’est un ancien moulin. 

À l’intérieur, c’est de toute beauté. On a mangé, les gens étaient tellement gentils et accueillants. »

Au lendemain, Lise et Claude étaient déjà de retour à Alexandria pour faire une offre sur une maison, et ils sont retournés au même restaurant. « La serveuse nous a reconnus. Je n’en revenais pas, peu importe l’endroit où on allait, on avait un service en français. Même dans certains secteurs de Montréal, j’ai été reçu plus durement, parce que je ne parlais pas anglais », remarque Claude. 

Est ontarien

Un représentant des Comtés unis au sein de l’AMO

L’Association des municipalités de l’Ontario (AMO) a offert un poste au conseiller principal et gérant des communications des Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR), Justin Bromberg, pour siéger au sein de son conseil d’administration.

Il s’agira du seul représentant de la région de l’Est ontarien parmi la trentaine de membres du conseil d’administration.

Est ontarien

Lancement d’une promo «hivernale» chez Tourisme Ottawa

Ski, pêche, cabane à sucre… Tourisme Prescott-Russell et Tourisme Ottawa viennent de lancer une vidéo, intitulée Salut, beauté, faisant la promotion des activités hivernales dans le milieu rural d’Ottawa.

Bien que les températures se fassent de plus en plus clémentes, l’hiver n’est pas terminé pour autant, assure la codirectrice générale de Tourisme Prescott-Russell, Mariève Desmarais.

Est ontarien

Les 100 jours de Bernadette à la mairie de Cornwall

Francophone, femme, noire… L’élection historique de Bernadette Clement à la mairie de Cornwall avait suscité une attention de niveau national, en octobre dernier. Un peu plus de 100 jours se sont écoulés depuis son entrée en poste, et la mairesse poursuit son ambition de tisser des relations avec les différentes communautés qui composent la Ville de Cornwall.

Parmi les efforts pour améliorer les relations entre Cornwall et la communauté mohawk, Bernadette Clement commence chacune des réunions du conseil municipal en affirmant reconnaître qu’il s’agit d’une rencontre tenue sur un territoire traditionnel Mohawk. Ce genre de discours n’avait jamais été prononcé à la table du conseil auparavant, souligne-t-elle.

Est ontarien

«Un bond technologique de 25 ans»

La ferme d’éducation et de recherche du campus d’Alfred (FERCA) pourra terminer la construction d’une nouvelle étable grâce à un investissement du fédéral de plus de 120 000 $.

Cet argent, annoncé jeudi, sera investi dans une nouvelle salle de traite, plus moderne et performante, a expliqué le directeur général de l’Union des cultivateurs franco-ontariens (UCFO), Simond Durand, qui gère les opérations de la FERCA. « Cet investissement nous permet de faire un bond technologique de 25 ans », a-t-il annoncé fièrement.

Est ontarien

Clarence-Rockland est prête pour de possibles inondations

Bien qu’il n’anticipe pas d’inondations importantes cette année, le chef pompier de Clarence-Rockland, Brian Wilson, se dit convaincu que sa municipalité est pleinement préparée à affronter toute éventualité.

Environ 400 000 sacs de sable sont empilés dans un entrepôt de la municipalité, au cas où ils devraient être distribués. Des inondations ont complètement submergé la Cité lors des crues du printemps 2017, forçant les autorités à déclarer l’état d’urgence et à distribuer quelque 120 000 sacs de sable.

Est ontarien

Une manifestation à Hawkesbury pour les enfants autistes

Des résidents de Hawkesbury et des alentours manifesteront le 30 mars pour demander au gouvernement Ford de revoir sa réforme sur les services pour les enfants autistes.

Les manifestants se réuniront devant le bureau de la députée provinciale, Amanda Simard, afin de s’opposer à cette réforme voulant que le gouvernement offre de l’argent directement aux parents d’enfants autistes pour leur permettre d’obtenir des traitements au privé, plutôt que d’attendre une place subventionnée.

Est ontarien

Le maire suppléant d’Alfred-Plantagenet met les élèves au défi

Yves Laviolette a profité de l’inauguration de la patinoire de Wendover, vendredi, pour mettre au défi les élèves de l’école élémentaire catholique Saint-Joseph de Wendover. Ceux-ci ont accepté de sortir jouer dehors au moins 15 minutes par jour pendant un an.

Les élèves étaient tous sur la patinoire de Wendover pour profiter de son ouverture officielle. Leur enseignante en éducation physique Chantal Dubois s’est dite convaincue que ceux-ci seront très enthousiastes à l’idée de relever ce défi lancé par M. Laviolette. « On a des élèves qui aiment bouger, c’est quelque chose dont on parle tous les jours, c’est extrêmement important. Ils sont très allumés là-dessus. »