Est ontarien

L’ex-greffière du canton de Hawkesbury-Est accusée de fraude

L’ancienne greffière-trésorière de Hawkesbury-Est, Linda Rozon, est accusée d’avoir fraudé la municipalité pour 375 825$.

Selon des informations de Radio-Canada, elle ferait face à 25 chefs d’accusation pour fraude, fabrication de faux documents et abus de confiance par un fonctionnaire public. 

La femme de 59 ans aurait fraudé la municipalité sur une période de neuf ans, entre 2009 et 2017, et elle aurait volé des montants variant entre 500$ et 61 530$ au canton de Hawkesbury-Est. 

Aucune de ces allégations criminelles n’a été prouvée devant un tribunal jusqu’à présent. 

Une vérification de routine de la firme Deloitte effectuée peu avant le départ soudain de Linda Rozon en 2017 aurait permis de déterminer que 53 000$ n’étaient plus dans les coffres de la municipalité. 

À ce moment, le montant avait été complètement remboursé au canton, et aucune accusation criminelle n’avait été portée contre Linda Rozon. 

Cette dernière doit comparaître en Cour le 21 août prochain.

Est ontarien

Investissement majeur du fédéral dans Ivaco

Le gouvernement fédéral investit 18 millions $ dans trois usines de production d’acier détenues par Heico Canada. Cette annonce inclut l’usine Ivaco Rolling Mills, à L’Orignal, où une cinquantaine de postes ont été abolis en avril dernier.

Cette subvention, qui a été confirmée jeudi, permettra la création de 86 emplois et le maintien de plus de 1300 autres emplois au pays. Les fonds seront distribués aux établissements de Laminoir Ivaco et du Groupe des Trefileries Sivaco, situés à L’Orignal et à Ingersoll en Ontario, ainsi qu’à Marieville, au Québec.

Est ontarien

Deux projets d’infrastructure dans l’Est ontarien

Un pont à Glengarry Nord et un ponceau à Saint-Isidore seront remplacés afin d’améliorer, entre autres, la sécurité routière. Le député fédéral de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, en a fait l’annonce, mardi matin.

Ayant dépassé sa durée de vie prévue, le pont routier à une voie du chemin Creek, à Glengarry Nord, sera remplacé par un nouveau pont, qui lui, sera muni de deux voix. 

Ce nouveau lien devrait améliorer la fluidité de la circulation et la sécurité des conducteurs.

Est ontarien

Bientôt le retour à la normale pour l’eau de Casselman

Les résidents de Casselman devraient retrouver une eau claire après un mois de problèmes d’eau brune. La source de cette couleur brunâtre de l’eau serait le manganèse, un minerai naturel retrouvé dans la rivière Nation Sud, là d’où vient l’eau potable de la municipalité.

Or, «les concentrations ont diminué dans la rivière et les habitants devraient noter une amélioration de la couleur de l’eau», a expliqué par courriel l’AOE, qui est responsable de gérer l’eau de Casselman. 

Le manganèse, que l’on retrouve la plupart du temps durant la période estivale chaude de l’année, ne serait qu’un «paramètre esthétique», avait déclaré l’AOE, lorsque les premiers verres d’eau de couleur brune avaient été remarqués, à la mi-juillet. L’Agence estime que «la décoloration de l’eau ne pose pas de risque pour la santé et l’eau est pleinement conforme à la réglementation provinciale sur l’eau potable». 

La météo peut avoir une incidence sur les concentrations de cet élément chimique dans la rivière. Selon l’AOE, des niveaux d’eau moins élevés qu’à l’habitude ont pu attirer davantage de manganèse dans la rivière Nation Sud que les années précédentes, «entraînant une période de décoloration plus longue que d’habitude». 

Par ailleurs, l’Agence assure qu’elle teste régulièrement l’eau en conformité avec les normes du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs. Elle affirme aussi qu’elle collabore avec la municipalité de Casselman «afin de trouver une solution plus permanente pour remédier à ces fortes concentrations de manganèse». 

La municipalité de Casselman affirme qu’elle n’est aucunement responsable de la régulation de l’eau potable, contrairement à plusieurs autres municipalités de l’Ontario. 

Est ontarien

La caserne de Rockland ne sera pas prête à temps

Des imprévus ont occasionné des retards dans l’ouverture de l’une des deux nouvelles casernes d’incendie, à Clarence-Rockland. Celle qui devait être inaugurée à l’automne 2019 ne sera pas prête avant janvier 2020.

Le fournisseur de métal avec qui faisait affaire l’entrepreneur de la nouvelle caserne de Rockland a fait faillite, a indiqué le maire Guy Desjardins au Droit, lundi. 

« L’entrepreneur a racheté la compagnie de métal pour avoir les matériaux nécessaires. Je sais que de cette façon-là, il a pu avoir son métal assez vite. »

Est ontarien

Record Guinness pulvérisé à St-Albert

François Latour et la municipalité de La Nation, dans l’Est ontarien ont regagné leur record du monde Guinness du plus grand nombre de moulins à battre fonctionnant simultanément sur un même site.

Un total de 243 batteuses ont été en marche en même temps pendant au moins cinq minutes sur les terrains de la Fromagerie St-Albert, dimanche après-midi. Le record précédent établi au Manitoba en 2016 était de 139 machines.

M. Latour avait inscrit son nom une première fois dans le Livre des records Guinness en 2015 avec 111 moulins en activité à St-Albert. Le président de l’événement était très fier de reprendre son titre, dimanche, après plus de deux ans de travail.

« J’ai tout le temps voulu avoir mon nom dans le grand Livre des records Guinness. Je l’ai eu pendant un an, je l’ai perdu, et là je le reprends avec une barre assez haute à battre », a raconté François Latour.

Michael Empric, adjudicateur pour le Livre des records Guinness à New York, s’est dit impressionné par la passion des fermiers envers leurs machines servant à séparer le grain de la paille.

Est ontarien

Le chemin Grande Montée sera reconstruit

Environ trois kilomètres et demi du chemin Grande Montée, à Hawkesbury Est, sera reconstruit, a annoncé vendredi le député de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin.

Le gouvernement fédéral investira 1,1 millions $ dans ce projet qui consiste à reconstruire cette partie de la route allant du chemin de concession 7 jusqu’aux intersections du chemin de concession 5 et du chemin de comté 10.

Est ontarien

Le circuit Popsilos: jumeler l’art urbain et l’agriculture

L'ÉTÉ EST ONTARIEN / La région de Prescott-Russell regorge d’activités récréotouristiques intéressantes et d’histoires palpitantes qui n’attendent qu’à être racontées. Le Droit vous a préparé une sélection de cinq endroits de la région qui sont quelque peu méconnus et qui méritent davantage d’attention. À visiter en famille ou entre amis. Aujourd'hui, le circuit Popsilos.

Vous vous cherchez une idée de road-trip agrotouristique qui vous permettra de lier l’art et le plaisir ? C’est à Prescott-Russell que ça se passe, avec le circuit Popsilos.

Est ontarien

Les chanteurs volants de l’Est ontarien

L'ÉTÉ EST ONTARIEN / La région de Prescott-Russell regorge d’activités récréotouristiques intéressantes et d’histoires palpitantes qui n’attendent qu’à être racontées. Le Droit vous a préparé une sélection de cinq endroits de la région qui sont quelque peu méconnus et qui méritent davantage d’attention. À visiter en famille ou entre amis. Aujourd'hui, les sites de miroise de l'Est ontarien.

La miroise, vous connaissez ? 

Issu d’un mélange entre les mots mire et oiseau, ce terme représente l’activité à laquelle s’adonnent les amateurs d’ornithologie : observer, écouter, photographier et apprécier les oiseaux sous toutes leurs formes. 

Prescott-Russell, qui abonde en espaces agricoles, forestiers et marécageux, offre de nombreux endroits où il est possible d’identifier des centaines d’espèces d’oiseaux différentes.

Est ontarien

Un symbole de Vankleek Hill

L'ÉTÉ EST ONTARIEN / La région de Prescott-Russell regorge d’activités récréotouristiques intéressantes et d’histoires palpitantes qui n’attendent qu’à être racontées. Le Droit vous a préparé une sélection de cinq endroits de la région qui sont quelque peu méconnus et qui méritent davantage d’attention. À visiter en famille ou entre amis. Aujourd'hui, la tour d'observation Higginson.

Dans ce petit village éclectique du canton de Champlain, on retrouve la tour d’observation Higginson, qui offre un panorama majestueux. Or, une histoire toute particulière se cache derrière cette structure ancestrale, la plus haute de tout le village.

Est ontarien

Se frayer un chemin vers Le Chenail

L'ÉTÉ EST ONTARIEN / La région de Prescott-Russell regorge d’activités récréotouristiques intéressantes et d’histoires palpitantes qui n’attendent qu’à être racontées. Le Droit vous a préparé une sélection de cinq endroits de la région qui sont quelque peu méconnus et qui méritent davantage d’attention. À visiter en famille ou entre amis. Aujourd'hui, le Centre culturel Le Chenail.

La maison de l’Île, que l’on connaît aujourd’hui comme le bâtiment qui abrite le Centre culturel Le Chenail, est un véritable monument du patrimoine de la Ville de Hawkesbury. 

Voici un tour d’horizon de son histoire et de ses attraits.

Justice et faits divers

Incendie mortel à St-Isidore: les victimes identifiées

Les deux corps qui ont été retrouvés, en début de semaine, dans la résidence qui a été la proie des flammes à St-Isidore, dans la municipalité de La Nation, ont été identifiés.

Les victimes ont été identifiées comme étant Jeffrey Laughren, âgé de 36 ans de St-Isidore, et David Joseph Grant, âgé de 44 et originaire de Clarence-Rockland. 

Par ailleurs, il n’y aurait eu aucune faute criminelle impliquée dans l’incendie, a déterminé la police provinciale de l’Ontario (PPO), qui a conclu son enquête, vendredi. L’affaire a été renvoyée au bureau du coroner en chef et au commissaire des incendies de l’Ontario (BCI).

À LIRE AUSSI: Un deuxième corps retrouvé

Dans la nuit de lundi à mardi, les pompiers ont retrouvé un premier corps dans la résidence à deux étages de la route de comté 9, après qu’un appel au 9-1-1 ait été logé aux alentours de 2h. 

Mardi, les enquêteurs étaient à la recherche d’une autre personne qui était elle aussi sur les lieux au moment de l’incendie. L’homme a été retrouvé mardi soir. 

Il aura fallu un peu plus de sept heures pour que la trentaine de pompiers présents soient en mesure de maîtriser les flammes. 

La cause précise de l’incendie n’a pas encore été déterminée.

Est ontarien

L’ancien désert de la forêt Larose

L'ÉTÉ EST ONTARIEN / La région de Prescott-Russell regorge d’activités récréotouristiques intéressantes et d’histoires palpitantes qui n’attendent qu’à être racontées. Le Droit vous a préparé une sélection de cinq endroits de la région qui sont quelque peu méconnus et qui méritent davantage d’attention. À visiter en famille ou entre amis. Aujourd'hui, l'ancien désert de la forêt Larose.

Saviez-vous qu’avant d’être rebaptisé comme on le connaît aujourd’hui, le territoire de la forêt Larose a déjà été surnommé « le désert de Bourget » ?

Est ontarien

Des paramédics de Prescott-Russell accordent des voeux aux mourants

Les personnes en fin de vie n’ont pas toujours l’occasion de faire ce qui les rend heureux, l’espace d’un instant, avant de mourir. Des techniciens paramédicaux des Services d’urgence de Prescott-Russell ont décidé d’y remédier en offrant à ces personnes un « Dernier souhait » : un transport pour rendre visite à la famille ou pour assister à un événement spécial.

En 2017, une équipe de techniciens paramédicaux de l’Australie a fait les manchettes à la suite d’un simple détour. Avant de transporter une patiente vers l’unité de soins palliatifs, les techniciens paramédicaux l’ont emmenée à la plage, où elle a pu passer un dernier moment à son endroit préféré.

Est ontarien

Incendie à St-Isidore: un deuxième corps retrouvé

Un deuxième corps a été retrouvé, mardi soir, dans la résidence qui a été la proie des flammes à St-Isidore, dans la municipalité de La Nation, dans la nuit de lundi à mardi.

Les pompiers ont retrouvé un premier corps dans la résidence de deux étages de la route de comté 9, après qu’un appel au 9-1-1 ait été fait aux alentours de 2h. 

Mardi, les enquêteurs étaient à la recherche d’une autre personne qui aurait elle aussi été sur les lieux au moment de l’incendie. 

Or, impossible pour l’instant de déterminer l’identité des victimes, et en l’occurrence, de confirmer si le deuxième corps est effectivement celui de la personne qui était recherchée par les enquêteurs, indique l’agente de la Police provinciale de l’Ontario (PPO) responsable des relations avec les médias, Mélissa Bouchard. 

À LIRE AUSSI: Un mort et un disparu à St-Isidore

Il aura fallu un peu plus de sept heures pour que la trentaine de pompiers présents soient en mesure de maîtriser les flammes. 

Le Bureau du commissaire des incendies de l’Ontario et le bureau du coroner, assisté par la PPO de Hawkesbury, poursuivent l’enquête. 

La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée. 

Toute personne ayant des informations concernant l’incendie est appelée à communiquer immédiatement avec la PPO au 1-888-310-1122. 

Il est possible de le faire anonymement en appelant Échec au crime au 1-800-222-8477 (TIPS), où une récompense en argent jusqu’à 2000$ pourrait être remise. 

Est ontarien

Incendie à Saint-Isidore: un mort et un disparu

Une personne est morte et une autre manque à l’appel après qu’un incendie a fait rage, dans la nuit de lundi à mardi, dans une résidence du village de Saint-Isidore, dans la municipalité de La Nation.

Les pompiers ont retrouvé un corps dans la résidence à deux étages de la route de comté 9, après qu’un appel au 9-1-1 a été fait aux alentours de 2 h 30.

Les enquêteurs sont à la recherche d’une autre personne qui aurait aussi été sur les lieux au moment de l’incendie.

Il aura fallu un peu plus de sept heures pour que la trentaine de pompiers présents soient en mesure de maîtriser les flammes.

Le Bureau du commissaire des incendies de l’Ontario, le  bureau du coroner, assisté par la Police provinciale de l’Ontario (PPO) de Hawkesbury, poursuit l’enquête.

La cause de l’incendie n’a pas encore été déterminée.

Toute personne ayant des informations concernant l’incendie est appelée à communiquer immédiatement avec la PPO au 1-888-310-1122. Il est possible de le faire anonymement en appelant Échec au crime au 1-800-222-8477 (TIPS), où une récompense en argent allant jusqu’à 2000 $ pourrait être remise.

Est ontarien

Acheter des produits de seconde main en toute sécurité à Cornwall

Les résidents de Cornwall auront peut-être remarqué un espace nommé « zone d’échange Internet », tout près du poste de police de la municipalité. Il s’agit en fait d’une façon pour ceux qui vendent ou achètent des produits de seconde main en ligne de le faire en toute sécurité.

À quelques pas du Service de police de Cornwall, cette zone d’échange Internet est équipée de deux espaces de stationnement et est surveillée en permanence par des caméras à captation infrarouge.

Est ontarien

Un complexe sportif en acier à Limoges

Le conseil municipal de La Nation a approuvé, la semaine dernière, la construction d’un complexe sportif en acier sans cadre et d’un centre communautaire à Limoges.

Pour la première phase de construction, le complexe sera notamment muni d’un centre communautaire pouvant accueillir jusqu’à 75 personnes. L’établissement comprendra également un terrain de soccer presque aussi grand que ceux de la FIFA, soit à deux tiers du format, une piste de marche et de course, une cuisinette et des toilettes. En juin dernier, c’est la firme d’architectes Cole + Associates qui a été embauchée pour mettre ce projet sur pied. La prochaine étape sera le plan conceptuel du complexe. Une fois que celui-ci sera complété, La Nation tiendra une consultation publique afin de connaître l’opinion des résidents.

Est ontarien

Décès d’un pilier des médias de l’Est ontarien

L’un des membres phares de la communauté médiatique francophone de l’Est ontarien François Bélair s’est éteint, mardi, à l’âge de 64 ans.

L’Embrunois a été copropriétaire et éditeur du journal Le Reflet durant une vingtaine d’années, et créateur du journal The News, entre autres. Lors de la vente de ces deux journaux aux Éditions André Paquette en 2008, M. Bélair avait poursuivi sa carrière au sein de l’entreprise comme directeur du développement commercial. 

Celui-ci a par ailleurs reçu l’Ordre de la Francophonie de Prescott-Russell en reconnaissance de sa contribution à la communauté franco-ontarienne. 

Le journal de M. Bélair avait notamment couvert le dossier de l’hôpital Montfort, en 1997.

Engagé au sein de la communauté à titre de président de la Chambre de Commerce d’Embrun en 2001, M. Bélair a également participé à plusieurs activités commerciales de la région.

Est ontarien

Semaine de la Fierté: Prescott-Russell affiche ses couleurs, sauf Champlain

C’est la semaine de la Fierté de Prescott et Russell, et la plupart des municipalités de la région ont hissé le drapeau aux couleurs de l’arc-en-ciel, en début de semaine. Toutes, à l’exception du canton de Champlain.

Dans cette petite municipalité de l’Est ontarien, aucun drapeau n’est levé afin d’éviter qu’un trop grand nombre de demandes ne parviennent au conseil.

Est ontarien

Une femme se fait passer pour une employée de Valoris

Des résidents de Hawkesbury ont eu toute une surprise le mois dernier lorsqu’une dame a cogné à la porte de leur maison en affirmant qu’elle était une travailleuse sociale de Valoris répondant à un signalement.

Se faisant passer pour une employée de l’agence multiservice pour adultes et enfants, la dame, qui disait se nommer Évelyne, a affirmé aux résidents qu’elle y était pour répondre à une plainte.

Est ontarien

La directrice générale du RLISS Champlain congédiée

La cheffe de la direction du Réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) Champlain, Chantale LeClerc, se serait fait montrer la porte, mercredi.

Le congédiement de cette infirmière de formation, qui dirigeait l’organisme depuis plus de dix ans, serait le résultat de la refonte du système de santé de l’Ontario voulue par Doug Ford, selon des informations de Radio-Canada.

Est ontarien

Casselman n’est plus un village

Les élus de Casselman ont décidé à l’unanimité qu’il était grand temps que Casselman soit dorénavant considéré comme une municipalité, plutôt qu’un village.

« La Corporation du Village de Casselman » deviendra « La municipalité de Casselman ».

Est ontarien

Trop de chats errants à Cornwall

La ville de Cornwall est aux prises avec un problème de surpopulation des chats errants. Pour remédier à la situation, la clinique mobile de stérilisation de la SPCA de l’Ontario s’y est arrêtée quelques jours.

À bord de cette clinique mobile de près de 40 pieds, les membres de la SPCA de l’Ontario ont effectué plus d’une soixantaine de stérilisations sur leurs deux tables d’opérations.

Est ontarien

La Nation victime d’une cyberattaque

La municipalité de La Nation, dans l’Est ontarien, a été la cible d’un virus informatique, au cours du long week-end de la fête du Canada.

« Le dimanche 30 juin, la municipalité de La Nation a été victime d’une cyberattaque complexe dans laquelle le réseau de la municipalité a été accédé et infecté par un rançongiciel (ransomware) », ont déclaré les autorités municipales dans un communiqué.

Le « ransomware » est un virus qui bloque l’accès à tous les documents et qui les retourne en échange d’une rançon. 

Or, cette prise d’otage du système informatique n’aura, finalement, compromis aucune information. Les employés municipaux ont pu retrouver l’accès à leurs données, puisque La Nation est dotée de « mesures de sécurité appropriées ». 

« Nous sommes en contact avec l’unité de cybercriminalité. On nous dit qu’en général [les pirates informatiques] ne cherchent pas des données, ils veulent les crypter. Ils ont mis un virus, mais ils ne sont pas en possession de nos informations. Elles n’ont jamais quitté nos services », a assuré la directrice municipale de la municipalité, Josée Brizard. Elle affirme que selon les enquêteurs, ce type de cyberattaque ne sert en général qu’à exiger une rançon monétaire, et que les pirates informatiques n’ont pas nécessairement d’intérêt envers les données. 

« Être aux aguets »

La Nation n’est pas la première municipalité de la province à être visée par ce type de piratage. Au cours de l’année 2018, la fréquence des attaques par rançongiciel aurait augmenté, selon le Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario. D’après le rapport annuel de l’organisme, les villes de Wasaga Beach et de Midland ont toutes deux été victimes de cyberattaques ont dû payer un certain montant pour récupérer leurs données. 

Selon Mme Brizard, les nouvelles technologies, qui se régénèrent constamment, permettent souvent aux pirates informatiques de déjouer facilement les mesures de sécurité. « Il faut être aux aguets. C’est toujours important pour les municipalités de trouver des moyens d’être plus sécuritaires. C’est un crime qui est toujours à l’avance, qui réussit toujours à se surpasser. »

L’incident qu’a vécu La Nation a été signalé aux autorités policières et au Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario. 

À l’heure actuelle, les enquêtes en cours n’ont trouvé aucune preuve indiquant que de l’information aurait pu être accédée de manière illégale ou retirée des systèmes de la municipalité. Des experts en cybersécurité travaillent d’ailleurs à éliminer toute possibilité.

Est ontarien

Investissements dans le réseau cellulaire de l'Est ontarien

Ottawa injectera jusqu’à 71 millions $ pour améliorer le réseau cellulaire de l’Est ontarien, a annoncé le député de Glengarry-Prescott-Russell, Francis Drouin, jeudi.

Ce projet de 213 millions $ permettra d’améliorer la couverture mobile des territoires compris entre Toronto et la frontière à l’Est de la province, d’une superficie totale de 50 000 kilomètres carrés.

Est ontarien

Une route agrotouristique passerait par les CUPR

Les adeptes de road trip pourront bientôt emprunter une route spéciale pour les touristes reliant le Québec, l’Est ontarien et les états du Vermont et de New York.

Le gouvernement de l’Ontario a octroyé une subvention de 23 000 $ aux Comtés unis de Prescott-Russell (CUPR), par l’entremise d’un programme de développement économique rural, afin d’aider à la mise en place d’une route qui fera l’éloge de l’agrotourisme.

Santé

Soins gynécologiques et suivis de grossesse offerts dans l’Est ontarien

Le Centre de santé communautaire de l’Estrie (CSCE) à Limoges a annoncé, mercredi, un nouveau partenariat avec une obstétricienne-gynécologue de l’Hôpital général de Hawkesbury (HGH), la Dre Milena Garofalo.

Cette dernière offrira ses services à même le CSCE de Limoges, à partir du 15 juillet, à raison d’une journée par mois. En plus de son travail à l’HGH, la Dre Garofalo passera aussi du temps dans les cliniques de Casselman, de Saint-Isidore et de Plantagenet.

Actualités

Sept nouveaux magasins de cannabis dans l'Est ontarien

L’Est ontarien recevra sept des 50 nouveaux permis de vente de cannabis émis par le gouvernement ontarien.

La Commission des alcools et des jeux de l’Ontario (CAJO) a été autorisée à procéder à une deuxième loterie pour distribuer les autorisations d’exploitation de vente au détail.

Les portes des nouvelles succursales pourront ouvrir dès le mois d’octobre prochain.

«Les parties intéressées pourront présenter un formulaire de déclaration d’intérêt à la CAJO à l’été 2019», précise l’organisme provincial.

Ailleurs en province, les communautés autochtones recevront huit permis, selon le principe du «premier arrivé, premier servi», dès le mois de juillet.

La région du grand Toronto accueillera six nouveaux magasins, alors que le secteur urbain de la métropole ontarienne en aura 13.

Dans l’ouest, ce sont 11 magasins qui s’ajouteront à ceux déjà ouverts.

Dans le nord, les villes de Kenora, North Bay, Sault Ste. Marie, Thunder Bay et Timmins recevront chacune un permis.

Le gouvernement dit vouloir simplifier la sélection et la mise en candidature des nouveaux titulaires de permis.

«Les détaillants éventuels devront démontrer qu’ils ont acquis des locaux appropriés qui pourront servir de magasin de vente au détail de cannabis et qu’ils ont accès à des capitaux suffisants pour ouvrir un tel commerce, précise-t-on dans un communiqué gouvernemental. Il est désormais possible d’ouvrir un magasin de vente au détail titulaire de licence dans toute municipalité, quelle que soit sa taille, dans la mesure où elle n’a pas interdit ces magasins sur son territoire.»

La distribution limitée de nouveaux permis de vente est liée à la pénurie chez les fournisseurs de cannabis.

L’Ontario presse le gouvernement fédéral, responsable de la supervision de la production, de mettre un terme à la pénurie de cannabis qui touche l’ensemble du pays.

«Tant que dureront les problèmes d’approvisionnement au palier fédéral, nous ne pouvons pas, en toute conscience, délivrer un nombre illimité de licences aux commerces. Une approche progressive demeure nécessaire», a dit le procureur général de l’Ontario, Doug Downey.

L’information concernant les conditions de présélection et les dates butoirs du processus de demande et de la loterie sont affichées sur le site Web de la CAJO.