Le groupe Chartwell remboursera les résidents du complexe Cité-Jardin à qui des services d'entretien ménager continuent d'être facturé malgré leur suspension.
Le groupe Chartwell remboursera les résidents du complexe Cité-Jardin à qui des services d'entretien ménager continuent d'être facturé malgré leur suspension.

Entretien ménager suspendu: Chartwell remboursera les résidents de Cité-Jardin

Justine Mercier
Justine Mercier
Le Droit
Le groupe Chartwell remboursera les résidents du complexe Cité-Jardin à qui des services d'entretien ménager continuent d'être facturé malgré leur suspension.

Interpellé lundi par Le Droit au sujet du maintien pour de l'entretien ménager facturé à des résidents qui ne peuvent recevoir ce service en raison de l'éclosion de COVID-19 en cours à Cité-Jardin, le groupe Chartwell avait affirmé qu'il comptait prendre «la décision la plus équitable possible» une fois la crise passée, sans toutefois parler spécifiquement de remboursement.

À LIRE AUSSI : Éclosion à Cité-Jardin: Chartwell facture de l’entretien ménager qui n’est pas effectué

Le Droit a toutefois révélé, mardi, que le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Outaouais (CISSSO) avait récemment informé les résidences privées pour aînés (RPA) de la région qu'elles ne pouvaient exiger le paiement de services suspendus

«Bien qu’il soit inscrit au bail du résident, vous ne pouvez exiger le paiement d’un service non rendu en raison de la pandémie, et ce même si cette absence de service est [due] à une directive [ministérielle]», précisait le CISSSO.

Dans une déclaration fournie par écrit mercredi, Chartwell indique maintenant clairement que les frais perçus pour de services non rendus seront crédités aux résidents concernés.

«Nos équipes sont toujours à pied d’œuvre pour contenir l’éclosion en cours à la résidence Chartwell Cité-Jardin, qui n’est pas terminée, et pour planifier les étapes qui suivront afin de limiter de façon optimale les risques de propagations futurs, mentionne dans cette déclaration la directrice aux opérations et aux ventes chez Chartwell, Marie-France Lemay. Pour l’instant, nous sommes concentrés sur la santé et la sécurité de tous. Nous pourrons prochainement procéder à la mise en place d’un crédit pour rembourser les frais d’entretien ménager, qui sont facturés mensuellement à même le bail, et faire les ajustements administratifs nécessaires, incluant les demandes de modifications au crédit d’impôt pour maintien à domicile des aînés que reçoivent nos résidents.»

L'information a été confirmée aux proches des résidents, mercredi après-midi, dans un courriel portant sur l'évolution de l'éclosion ayant infecté une centaine d'usagers des différentes tours du complexe Cité-Jardin. Ce message indique que le remboursement se fera pour les services non rendus pendant la deuxième vague, sans mentionner l'interruption ayant été observée au printemps, alors que la déclaration reçue de Chartwell ne fait pas mention d'une telle distinction.


« Comme vous l'avez sûrement entendu durant les derniers jours, les journalistes tentent de faire du sensationnalisme. »
Marc Lafontaine, directeur général de Cité-Jardin

«Nous estimons avoir mis en place de nombreux accommodements pour assurer votre satisfaction à l’intérieur des exigences requises par le gouvernement, précise le bulletin Écho-COVID-19 de la résidence. Toutefois, nous avons tout de même pris la décision de créditer les frais d’entretien ménager aux personnes qui ont ce service au bail, pour la période où nous n’avons pas été en mesure de vous offrir ce service lors de cette deuxième vague.»

Le directeur général de Cité-Jardin, Marc Lafontaine, fait par ailleurs part de ses impressions sur la médiatisation de ce dossier dans l'introduction du courriel.

«Comme vous l'avez sûrement entendu durant les derniers jours, les journalistes tentent de faire du sensationnalisme, écrit-il. Comme je le dis toujours à l'équipe, il est préférable de se concentrer sur l'important; la gestion de cette crise pandémique et la sécurité des résidents et des résidentes.»

Le bulletin transmis aux proches précise également que le service d'entretien ménager dans les logements pourra recommencer «sous peu».