Marc Louis-Seize a eu le dessus sur son adversaire, Michel Dambremont, avec 1178 voix contre 368.

Entre nouveaux visages et réélections

Les électeurs de L’Ange-Gardien ont décidé de faire confiance à Marc Louis-Seize pour diriger les rênes de la municipalité. Le conseiller sortant a eu le dessus sur son adversaire, Michel Dambremont, avec 1178 voix contre 368 pour ce dernier.

Échevin du district des Arpents-Verts depuis 22 ans et dauphin du maire sortant Robert Goulet, Marc Louis-Seize s’était présenté durant la campagne comme le candidat de la continuité face à M. Dambremont, un entrepreneur en peinture et ancien conseiller de l’ex Ville de Masson-Angers. 

C’est sous une pluie d’applaudissements que M. Louis-Seize a été déclaré maire de L’Ange-Gardien, vers 21h40, après le dépouillement des votes. Il a obtenu 76 % des votes.

« On va se rencontrer rapidement, tout le conseil ensemble, pour se donner une bonne planification stratégique pour les quatre prochaines années », a indiqué le premier magistrat, après le dévoilement des résultats. 

Ce dernier était visiblement ému quelques minutes après l’annonce du président des élections. « Je suis surpris du résultat et surtout content. Je pense que c’est une belle tape dans le dos pour les efforts que j’ai fait depuis plusieurs années », a-t-il lancé.

Le nouveau maire compte maintenant s’attaquer en priorité à l’amélioration de la sécurité routière et à l’accessibilité à Internet haute-vitesse et au réseau cellulaire sur le territoire de la municipalité. Plusieurs zones sont mal desservies par ces services aux yeux de la population, selon M. Louis-Seize. « Comme j’ai dit pendant la campagne, j’entends rencontrer le plus tôt possible Alexandre Iracà (député provincial de Papineau) pour discuter de cet enjeu », a-t-il dit, hier soir.

MRC de Papineau

Dans l’ensemble de la MRC de Papineau, les électeurs de 13 municipalités étaient conviés aux urnes, dimanche. Parmi les résultats disponibles au moment d’aller sous presse, Robert Meyer a notamment été élu à Boileau. Rappelons qu’Henri Gariépy a tiré sa révérence après 16 années de règne au sein de cette municipalité. 

À Plaisance, Christian Pilon a eu le dessus sur Nil Béland dans ce duel de conseillers sortants qui tentaient de succéder à Paulette Lalande, laquelle a aussi pris sa retraite de la vie politique.

À Lochaber-Ouest, Pierre Renaud a défait le maire sortant Jean-Pierre Girard et le candidat François Mougeot en récoltant 53 % des voix. M. Renaud passe donc du siège de conseiller à celui de maire au sein de cette municipalité.

À Val-des-Bois, le maire sortant Roland Montpetit a été reconduit dans ses fonctions avec une majorité de 274 voix face à Claude Dupont. 

Même situation du côté de Saint-Émile-de-Suffolk où les électeurs ont accordé un second mandat à Hugo Désormeaux qui a terminé avec 170 bulletins de vote en sa faveur, lui qui affrontait Benoit Dufour et Stéphane Messier.

Élus dans opposition

Du côté des élus sans opposition, rappelons que 11 premiers magistrats de la MRC de Papineau avaient déjà obtenu leur laissez-passer à l’hôtel de ville au terme de la période de mises en candidatures, le 6 octobre dernier. 

À Thurso, le maire sortant, Benoît Lauzon, est de retour à son siège pour un deuxième mandat. 

À Papineauville, le maire sortant Christian Beauchamp a été reconduit pour un deuxième mandat également. André Bélisle conserve son poste à Saint-Sixte, tout comme Michael Kane à Mulgrave-et-Derry, Carol Fortier à Notre-Dame-de-Bonsecours, Gilbert Dardel à Namur et David Pharand (Duhamel). 

Alain Gamache (Lochaber-Canton) a aussi été réélu maire. Pierre Labonté (Bowman), Robert Bertrand (Mayo) et Martin Deschênes (Montebello) complètent le nouveau tableau des maires dans la MRC de Papineau.