Certains citoyens de Val-des-Monts vivent des inondations à répétition.

Entre l’arbre et l’écorce

Des propriétaires de Val-des-Monts ne savent plus où donner de la tête, alors que leur terrain est constamment inondé, et que les autorités gouvernementales se renvoient la balle sur la responsabilité de tout un chacun.

Sylvain Dubeau, qui a acheté une maison sur le chemin des Optimistes cet été, a déjà subi trois inondations de terrain.

M. Dubeau déplore que la municipalité ne nettoie pas le fossé séparant les propriétés de la voie publique, ce qui provoque des amoncellements de feuilles et de débris dans les ponceaux.

Les ponceaux congestionnés font monter le niveau de l’eau, ce qui met une forte pression sur un autre ponceau — celui d’un de ses voisins — qui a cédé. « C’est moi qui suis dans la m... parce que le fossé n’est pas nettoyé », lance M. Dubeau.

La situation s’est reproduite lundi, lorsque la région a reçu une centaine de millimètres de pluie.

Le propriétaire dit avoir demandé au ministère des Transports et à la Ville de lui permettre d’aménager son entrée à un autre endroit, sans succès. 

« Ça se renvoie la balle, et c’est moi qui suis pris là-dedans. Je ne sais plus quoi faire. Ce n’est jamais ‘à personne’ de s’occuper du problème. Et c’est moi qui écope. On m’a dit récemment que l’installation d’un deuxième ponceau aiderait ‘peut-être’ à régler le problème », dit le résident excédé. 

« Un autre 5 000 $ ? », lance-t-il.

EN BREF

La Pêche entame ses travaux

La municipalité de La Pêche se relève et entame ses travaux de réfection des routes détruites par la tempête automnale du début de la semaine. L’état d’urgence était à peine levé, mercredi, qu’un autre trou s’est formé dans une artère importante de la municipalité. Le chemin de la Rivière est scindé à son tour, alors que l’eau a provoqué l’affaissement d’une partie de la chaussée. « La pluie (de jeudi) n’aide pas à notre cause, déplore le maire Robert Bussière. Tout est saturé d’eau », dit M. Bussière. Selon ses premières estimations, les dommages sont évalués à un million de dollars, seulement pour les trois principaux secteurs touchés, soit le chemin de la Montagne (à deux endroits), et le chemin de la Rivière. La seule bonne nouvelle, rajoute le maire, est que tous ses concitoyens ont accès au réseau routier. « Tout le monde peut sortir. » Les travaux sur le chemin de la Montagne chemin pourraient durer d’une à deux semaines.

Pont temporaire

Un pont temporaire reliant le chemin Létourneau à la montée Paiement, à Val-des-Monts, devrait être accessible aux automobilistes d’ici le 12 novembre. Le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTQ) a entamé des travaux d’urgence à la suite du bris de l’infrastructure, amochée par les pluies diluviennes de cette semaine. Le MTQ a donné ses premiers coups de pelle, jeudi. Ils doivent se poursuivre sept jours sur sept. Les conditions météorologiques pourraient toutefois avoir un impact sur les opérations. D’autres travaux d’urgence ont débuté sur la route 307, entre la 366 Est et la 366 Ouest. Ce secteur a aussi été durement touché par les précipitations de pluie. Une voie est fermée sur une distance de 500 mètres pour chaque portion de route en réfection. La fin de ces travaux est prévue pour le 10 novembre. Une centaine de résidences sont toujours coupées du réseau routier principal.

La ministre Vallée en visite

La députée de Gatineau et ministre responsable de l’Outaouais, Stéphanie Vallée,  dressera ce vendredi un bilan sur les inondations qui ont frappé la région cette semaine.

Stéphanie Vallée

Le député de Chapleau, Marc Carrière et des représentants de certaines municipalités touchées rencontreront aussi la presse en début de journée. Les intempéries ont provoqué de nombreux affaissements de routes et inondations de résidences. Plusieurs résidents réclament une aide immédiate de Québec.

LISTE DES RUES FERMÉES

La Pêche

Les autorités municipales ont fermé la source de Wakefield, après que des analyses de l’eau eurent révélé une contamination bactériologique de l’eau qui la rend non potable.

Ces tests ont été effectués le 31 octobre.

La municipalité recommande de ne pas consommer l’eau prélevée depuis au moins le dimanche 29 octobre dernier et de la jeter ou de la faire bouillir à gros bouillon pendant une minute avant de la consommer ou de cuisiner, ou de se laver les dents.

Une mise à jour sera publiée sur le site Web de la municipalité lorsque les nouveaux résultats seront connus.

Chemin Fermés

  1. Chemin de la Montagne, près de la route 366
  2. Chemin de la Montagne, près du chemin Maxwell
  3. Chemin Riverside, près de Rockhurst


Val-des-Monts

La municipalité recommande fortement à ses citoyens d’évacuer leur résidence si celle-ci se retrouve dans un des secteurs enclavés par l’absence de lien avec le réseau routier principal.

Les résidents peuvent évacuer par un sentier balisé situé près du 47, chemin des Chênes. Les travailleurs municipaux entretiennent ce sentier. 

Chemins fermés

  1. Chemin Denholm
  2. Chemin Létourneau