Pendant que ses 1300 employés de soutien sont en grève générale, l'Université d'Ottawa a annoncé lundi avoir ratifié une entente de principe avec ses quelque 250 informaticiens membres du Groupe des Professionnels des technologies de l’information (PTIUO), affilié à l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC).
Pendant que ses 1300 employés de soutien sont en grève générale, l'Université d'Ottawa a annoncé lundi avoir ratifié une entente de principe avec ses quelque 250 informaticiens membres du Groupe des Professionnels des technologies de l’information (PTIUO), affilié à l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC).

Entente signée avec un syndicat à l'UdO

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
Pendant que ses 1300 employés de soutien sont en grève générale, l'Université d'Ottawa a annoncé lundi avoir ratifié une entente de principe avec ses quelque 250 informaticiens membres du Groupe des Professionnels des technologies de l’information (PTIUO), affilié à l’Institut professionnel de la fonction publique du Canada (IPFPC).

L'entente, qui avait obtenu l'aval du Bureau des gouverneurs le 13 octobre, a été approuvée par les syndiqués lors d'un vote tenu vendredi dernier.

La nouvelle convention collective, qui sera en vigueur jusqu'en avril 2023, sera signée dans les semaines à venir, indique-t-on.

Les membres étaient sans contrat de travail depuis moins de six mois. 

La modernisation des prestations parentales, la clarification et l'amélioration des dispositions au sujet des congés de maladie ainsi que l'amélioration des prestations d'assurance maladie complémentaire sont au nombre des gains obtenus par le syndicat.