La rivière Gatineau a donné des maux de tête aux résidants de Gracefield en janvier dernier.

Embâcles de janvier: Gracefield reçoit de l'aide de Québec

Le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a annoncé vendredi qu'une aide financière sera apportée à la municipalité de Gracefield en vertu du Programme général d'aide financière lors de sinistres réels ou imminents.
Gracefield a dû composer avec les caprices de la rivière Gatineau, en janvier dernier, lorsque des embâcles persistants se sont formés dans le cours d'eau, menant à une hausse importante du niveau des eaux. 
La municipalité avait alors mis en place de nombreuses mesures d'urgence pour éviter que l'eau ne s'infiltre dans les résidences situées à proximité de la rivière Gatineau. Plusieurs résidences avaient été évacuées par mesure préventive.
Dans un communiqué, le ministre Coiteux a indiqué que les actions de la municipalité étaient admissibles au programme d'aide en cas de sinistre.
«Ce soutien servira à appuyer financièrement la Ville de Gracefield dans les mesures qu'elle a prises pour assurer la protection de ses citoyens lors de ces inondations et pour revenir à une situation optimale dans les meilleurs délais», a indiqué M. Coiteux.
Peu de détails
Le montant total de l'aide apportée à Gracefield n'a pas été spécifié par le ministre de la Sécurité publique.
La mairesse de l'endroit, Joanne Poulin, n'a pas été en mesure de fournir ces détails lorsque jointe par LeDroit, vendredi. Elle a toutefois indiqué qu'il s'agissait, à première vue, d'une bonne nouvelle pour la municipalité.