Parmi ses priorités, le maire d'Ottawa Jim Watson énumère le logement abordable, le train léger, les infrastructures ainsi que le nettoyage de la rivière des Outaouais.

Watson est peu surpris des résultats

Au lendemain de l’élection générale en Ontario, le maire d’Ottawa est prêt à travailler avec le nouveau gouvernement provincial. Il a bon espoir d’obtenir les appuis nécessaires pour appuyer les priorités locales.

«La priorité numéro un pour nous, c’est le train léger et M. Ford m’a dit personnellement et dans une lettre qu’il appuie la 2e étape. C’est une bonne nouvelle pour la ville. Je vais continuer de travailler avec les députés des deux côtés de l’Assemblée législative pour promouvoir les priorités», a déclaré Jim Watson vendredi matin.

Parmi ses priorités, M. Watson énumère le logement abordable, le train léger, les infrastructures ainsi que le nettoyage de la rivière des Outaouais.

Les libéraux ont perdu leur statut de parti officiel au terme du scrutin, ayant seulement sept députés élus. Ancien ministre libéral lui-même, M. Watson n’a pas caché sa tristesse au lendemain de l’élection. Il a tenu à souligner le «bon travail» des ex-députés dans Ottawa-Ouest-Nepean et Ottawa-Sud Bob Chiarelli et Yasir Naqvi.

Il estime que la cheffe libérale a payé le prix du climat de changement dans toute la province.

L’arrivée au pouvoir du Parti progressiste-conservateur était prévisible selon M. Watson.

«Ce n’est pas vraiment une grande surprise. Les sondages disaient que ce serait une majorité pour les conservateurs, rappelle le maire. Je suis content qu’il y ait d’anciens députés qui ont été réélus et des nouveaux. C’est un bon mélange d’expérience et de nouvelle perspective.»

Le premier magistrat compte s’entretenir très prochainement, soit avec le chef Doug Ford ou la députée progressiste-conservatrice Lisa MacLeod, qui a obtenu un cinquième mandat dans Nepean jeudi.