Amanda Simard a été élue dans Glengarry-Prescott-Russell.

Simard élue dans Glengarry-Prescott-Russell

Après trois décennies de règne libéral, les progressistes-conservateurs ont finalement percé la circonscription de Glengarry-Prescott-Russell (GPR). Les sondages auront eu raison avec la victoire de la candidate Amanda Simard avec 41 % des suffrages, contre 31,7 % pour son opposant libéral, Pierre Leroux.

Pour la première fois de son histoire, la circonscription sera représentée par une femme à l’Assemblée législative. La région sera également représentée par sa plus jeune députée, âgée de 28 ans. 

« C’est historique et on est tellement fier des résultats. On savait ce que ça pouvait représenter si on gagnait. Les gens voulaient du changement et c’est exactement ça qu’ils ont eu », a souligné Mme Simard. 

La stratégie des conservateurs locaux, soit de concentrer tous les efforts sur la campagne porte-à-porte, aura finalement porté ses fruits.  

« C’est définitivement le travail sur le terrain qui nous a donné un avantage. On a cogné à plusieurs milliers de portes. On a parlé à plusieurs gens et on a entendu ce qu’ils avaient à dire », a ajouté Mme Simard.

Les électeurs de Glengarry-Prescott-Russell ont dû patienter 90 minutes de plus que les autres en raison de problèmes techniques rencontrés à l’un des bureaux de vote. 

Amanda Simard, précédemment conseillère municipale aux côtés du maire Pierre Leroux, ira donc rejoindre le nouveau premier ministre Doug Ford à Toronto. 

« Je veux vraiment rendre la vie plus abordable pour les citoyens. On parle des coûts d’électricité, l’imputabilité du gouvernement, les soins de santé parmi d’autres dossiers. »

De son côté, Pierre Leroux entend bien remplir le mandat que lui ont confié les résidents du canton de Russell à titre de maire. Il espère également solliciter un deuxième mandat lors des élections d’octobre. 

« C’est la politique. On ne sait jamais ce qui va arriver. À la fin de la journée, j’ai encore une job que j’adore faire et je vais continuer. On a vu une vague passer à travers la province et le comté y a passé aussi », a affirmé M. Leroux. 

Selon lui, le vote accordé au Nouveau Parti démocratique a évidemment joué dans la balance du résultat final.

« Les votes au NPD ont grugé de mon côté. J’espère que Mme Simard sera là pour représenter et protéger notre circonscription », a affirmé M. Leroux.

Dans la circonscription de Stormont-Dundas-Glengarry Sud, c’est le conservateur Jim McDonnel qui a remporté les suffrages avec 61,5 % des voix, une colossale avance de plus de 17 000 sur le néo-démocrate Marc Benoit (21,63 %). La libérale Heather Megill est arrivée troisième avec 12,37 %.