Le Droit
L’élection de Doug Ford et des progressistes-conservateurs rend nerveuses les organisations de francophones de l’Ontario.
L’élection de Doug Ford et des progressistes-conservateurs rend nerveuses les organisations de francophones de l’Ontario.

«On va voir comment ça va se dessiner»

Daniel LeBlanc
Daniel LeBlanc
Le Droit
L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) ne cache pas qu’elle aura « du pain sur la planche pour établir de nouvelles relations », mais accueille positivement l’élection d’un gouvernement progressiste-conservateur majoritaire, soutenant ne pas être trop inquiète pour la poursuite du dialogue sur les enjeux franco-ontariens.