La chef du NPD, Andrea Horwath, a fait campagne lundi sur le territoire de son homologue conservateur, Doug Ford, dans la circonscription d’Eticoke-Nord.

Horwath fait campagne dans les terres de Ford

TORONTO — La chef du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario est venue lundi faire campagne dans la circonscription que Doug Ford espère conquérir le 7 juin, en s’attaquant au programme fiscal du chef progressiste-conservateur.

Andrea Horwath, dont les troupes néo-démocrates ont le vent dans les voiles, selon les derniers sondages, a estimé que les mesures fiscales annoncées par M. Ford réduiraient de 20 % la tranche d’imposition de la classe moyenne, mais que ce seraient les plus riches, selon elle, qui en bénéficieraient le plus.

« Il est super avec les autocollants sur les pare-chocs, avec les annonces qui sonnent bien, mais dès que vous retirez une petite couche, vous vous apercevez que son plan n’est pas un plan pour les gens », a-t-elle soutenu.

Mme Horwath faisait un arrêt de campagne lundi dans la circonscription d’Etobicoke-Nord, où M. Ford se présente. Le candidat libéral Shafiq Qaadri, qui est député d’arrière-ban depuis 2003, a fait irruption lors de la conférence de presse de Mme Horwath, en brandissant sa pancarte électorale et en criant: « Je pense que nous partageons tous les deux un objectif commun, Mme Horwath, contre M. Ford ». Mme Horwath a qualifié cette irruption de « malheureuse ».

« Shafiq, si cela ne vous dérange pas, je vais terminer ma conférence de presse et ensuite vous pourrez avoir tout le temps que vous voulez pour parler aux médias, mais s’il vous plaît, ne m’interrompez pas », a-t-elle dit. « C’est très impoli. »

Interrogé plus tard par les journalistes, M. Qaadri ne s’est pas excusé pour cette intrusion, reprenant la phrase de sa chef, Kathleen Wynne, lors du débat des chefs dimanche soir: « Désolé, mais pas désolé. »


«  Dès que vous retirez une petite couche, vous vous apercevez que son plan n’est pas un plan pour les gens.  »
Andrea Horwath

Mme Wynne a toutefois déploré le geste inapproprié de M. Qaadri. Lors d’un arrêt de campagne au centre-ville de Toronto, lundi, elle a par ailleurs rappelé l’opposition de Mme Horwath au recours à une loi spéciale de retour au travail pour mettre un terme à une grève à l’Université York.

Flanquée de Glenn Thibeault, qui avait quitté son siège de député néo-démocrate fédéral pour devenir candidat libéral provincial lors d’une élection partielle en 2015, Mme Wynne a soutenu que le NPD faisait passer l’idéologie avant le pragmatisme. « Cela revient à une question de leadership », a-t-elle estimé.

M. Ford, pendant ce temps, a fait campagne lundi à Newmarket, où on l’a encore talonné sur l’absence de cadre financier pour chiffrer les promesses électorales des progressistes-conservateurs. Il a réitéré son souhait de présenter ce document avant l’élection, mais n’a donné aucun autre détail.

« Nous avons présenté notre plan tous les jours (...) Nous avons chiffré chaque annonce », a affirmé M. Ford.