Le candidat à l'élection partielle dans le quartier Cumberland, Denis Labrèche.
Le candidat à l'élection partielle dans le quartier Cumberland, Denis Labrèche.

Élections dans Cumberland: Denis Labrèche invite les gens à voter pour une adversaire

Julien Paquette
Julien Paquette
Le Droit
Un candidat à l’élection partielle dans Cumberland demande aux électeurs de ne pas voter pour lui, mais plutôt pour l’une de ses adversaires. Il préfère reprendre son travail dans la fonction publique fédérale où il vient d’obtenir une promotion.

Denis Labrèche a confirmé au Droit mardi qu’il ne souhaite plus être élu au poste de conseiller de Cumberland et qu’il invite plutôt les électeurs à voter pour Lyse-Pascale Inamuco.

«Elle m’a vraiment donné l’impression que c’est elle qui peut donner le maximum pour les gens de Cumberland, soutient M. Labrèche. J’ai apprécié sa façon de se comporter, ce qu’elle a dit et ce qu’elle a fait depuis le début de la campagne.»

La candidate Lyse-Pascale Inamuco.

Denis Labrèche explique avoir pris la décision lundi soir après quelques jours de réflexion qui ont suivi l’obtention d’une promotion convoitée depuis quelques années dans son ministère.

La candidate Catherine Kitts.

Le nom du candidat demeurera sur les bulletins de vote, malgré son retrait de la course. La date limite pour retirer son nom était le 21 août dernier. M. Labrèche dit toutefois dormir sur ses deux oreilles, car il ne s’attend pas à gagner l’élection, même s’il poursuivait une campagne à temps plein dans les sept jours restants avant le scrutin officiel.

«Je vais être franc, c’est probablement Catherine Kitts qui va être élue», soutient Denis Labrèche.

Ce dernier croit que la candidate a une impressionnante machine derrière elle et qu’elle semble disposer du plus important budget pour mener sa campagne, en raison des dons récoltés. Il a toutefois choisi d’offrir son appui à Mme Inamuco puisqu’il ne souhaite pas voir Mme Kitts l’emporter.


« Je vais être franc, c’est probablement Catherine Kitts qui va être élue. »
Denis Labrèche

Catherine Kitts jouit de plusieurs appuis de taille, notamment de l’ex-conseiller de Cumberland et actuel député d’Orléans, Stephen Blais. La députée fédérale d’Orléans, Marie-France Lalonde, le conseiller d’Orléans, Matthew Luloff, et l’ex-ministre des Affaires francophones de l’Ontario, Madeleine Meilleur, l’ont également appuyé publiquement.

Lyse-Pascale Inamuco et Catherine Kitts ne sont pas les seuls à avoir obtenu des appuis de la part de personnalités politiques dans le cadre de cette campagne.

Patrick Uguccioni peut compter sur le soutien des ex-maires d’Ottawa Larry O’Brien et Bob Chiarelli, ainsi que du conseiller de West Carleton-March, Eli El-Chantiry.

De son côté, Yvette Ashiri a été identifiée par le groupe d’intérêts Horizon Ottawa comme la candidate à élire dans Cumberland. Cette organisation fait notamment des pressions pour diminuer l’influence des développeurs immobiliers sur le conseil municipal d’Ottawa.