À 23h20 lundi, le taux de participation aux élections à la grandeur du Québec affichait 67,42 %.

Une participation inférieure à celle de 2014

Malgré la victoire historique de la CAQ, l’élection générale de 2018 n’aura pas attiré un nombre record de votants, alors que le taux de participation atteignait 66,46 %. Ce résultat s’avère inférieur à celui de 2014, où le pourcentage était de 71,43 %.

La région de Québec, qui s’était démarquée au vote par anticipation, a continué sur sa lancée, alors que plusieurs circonscriptions ont affiché des résultats supérieurs à la moyenne provinciale, selon les chiffres du Directeur général des élections (DGEQ).

À la fin de la soirée, les circonscriptions de Charlesbourg (73,37 %), Jean-Lesage (65,78 %), Jean-Talon (75,16 %), Lévis (71,4 %), Louis-Hébert (80,52 %), Taschereau (73,74 %) avaient des taux de votation parmi les plus élevés de la province.

Ailleurs dans la région de la Capitale-Nationale, les taux des autres circonscriptions ont été relativement élevés : Chauveau (70,8 %), Charlevoix–Côte-de-Beaupré (69,15 %), La Peltrie (70,85 %), Montmorency (70,96 %), Portneuf (70,31 %), Vanier-Les Rivières (71,82 %).

Lors de la dernière élection générale en 2014, les taux de participation dans la région avaient tous été supérieurs à la moyenne provinciale de 71,43 %, sauf dans la circonscription de Jean-Lesage, où 67,91 % des électeurs avaient exercé leur droit de vote. 

C’est dans la circonscription de Louis-Hébert, où le libéral Sam Hamad l’avait emporté, que le taux de vote avait été le plus élevé dans la région, avec 83,66 %.

Vote par anticipation

La région de Québec s’était distinguée durant la période du vote par anticipation. Les taux de participation chez les électeurs de la Capitale-Nationale étaient parmi les plus élevés à travers la province. Dans les circonscriptions de Louis-Hébert, Lévis, Taschereau, Jean-Talon, Charlesbourg et Vanier-Les Rivières, le DGEQ avait enregistré des taux de vote de 15,7 %, 13,53 %, 13,38 %, 13,08 %, 12,76 % et 12,51 % respectivement en date de lundi le 24. Les circonscriptions de Jean-Lesage, Montmorency et Chauveau faisaient également bonne figure avec des taux de 11,37 %, 11,36 % et 11,30 % respectivement.

Faire sortir le vote

Pour cette campagne, Élections Québec a misé sur de nouvelles stratégies pour faire sortir le vote, en particulier chez les jeunes électeurs de 18 à 24 ans. Après avoir permis le vote sur les campus, l’organisme a misé sur des campagnes publicitaires de plus en plus tournées vers les nouvelles technologies pour rejoindre les jeunes. 

Élections Québec a observé une tendance inquiétante concernant le taux de vote des jeunes au cours des 30 dernières années. Il était donc important d’adapter la communication pour cette catégorie d’électeurs.

Pour une rare fois dans l’histoire électorale du Québec, les électeurs de 18 à 34 ans représentaient un tiers de l’électorat pour le scrutin de 2018. 

«Le droit de vote est un droit fondamental dans notre démocratie; cette campagne constitue une invitation au vote qui s’adresse à toute la population. Elle se veut aussi une réponse à plusieurs électrices et électeurs qui, au cours des dernières années, m’ont confié ne pas se sentir assez concernés, assez informés ou assez compétents pour exercer leur droit de vote. Rappelez-vous qu’aux élections générales provinciales, tous les votes sont importants», a indiqué Pierre Reid, directeur général des élections du Québec.