Julia Ostertag et sa fille, Camille, ont pris part samedi à Gatineau à une marche pour l'environnement à quelques heures du scrutin.

Une marche pour l'environnement à Gatineau

Des citoyens ont marché dans les rues de Gatineau samedi afin d’inciter les électeurs à penser protection de l’environnement lorsqu’ils cocheront leur bulletin de vote, lundi.

Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées au parc Fontaine, point de départ d’une marche qui les a notamment menés devant les bureaux du ministère du Développement durable, Environnement et Lutte contre les changements climatiques et ceux d’Environnement Canada.

«On invite aussi la population à être des leaders, à être pour la Terre», a résumé Anna Morineau, une organisatrice de la manifestation «La planète s’invite dans la campagne». 

«Quand on prend de petites initiatives, on peut vraiment faire un changement. On veut aussi démontrer qu’on peut faire des petites concessions, comme refuser la paille en plastique et prendre le transport en commun», a-t-elle continué, signalant que de tels gestes auront des impacts positifs pour la qualité de vie future.

Julia Ostertag, une Gatinoise qui travaille dans le milieu de l’enseignement en environnement, était présente à l’événement avec ses enfants. 

«J’aimerais voir (dans les engagements électoraux) que l’éducation relative à l’environnement soit vraiment intégrée dans le système scolaire, de la maternelle jusqu’aux études supérieures», a indiqué Mme Ostertag, réclamant aussi que les bâtiments respectent tous les meilleures pratiques environnementales et que le transport actif soit aussi intégré.

Les responsables de l’événement affirment que la plupart des partis politiques ont été mous dans leurs engagements en matière de protection de l’environnement.

«Quand les personnes sélectionneront leur candidat, on veut qu'elles pensent à leur vie future, à leurs enfants, à leurs petits-enfants et à nous les jeunes», a souligné Mme Morineau, précisant qu'il y a «urgence d'agir» pour sauver la planète.