Jonathan Carreiro-Benoit

Un candidat du PQ défend sa photo de profil

Le candidat du Parti québécois (PQ) dans Gatineau, Jonathan Carreiro-Benoit, a dû se défendre, plus tôt cet été, de s’être affiché sur sa photo de profil Facebook avec le Manifeste du parti communiste bien en vue à ses côtés.

Début juillet, le candidat âgé dans le début de la vingtaine a publié, avec une nouvelle photo de profil, un message au sujet de la « fameuse photo » de lui avec le Manifeste du parti communiste, en reconnaissant qu’elle « n’a pas fait l’unanimité ». Il poursuit en indiquant en avoir discuté avec le directeur général du PQ, Alain Lupien.

« Ce que j’ai expliqué [...] c’est qu’il y a une différence majeure à faire entre la Réalité et la réalité. Malheureusement, certains médias, journalistes se sont appropriés la Réalité et l’ont [stéréotypée] pour en faire une image de ma personne qui ne me correspond aucunement. »

Il conclut en précisant que la disparition de cette photo de profil vise à mettre un terme aux « polémiques inutiles ».

La photo en question, qui ne se trouve plus sur la page Facebook du candidat péquiste, a été partagée à quelques reprises sur les réseaux sociaux par des internautes militant pour d’autres partis.

En entrevue avec Le Droit, Jonathan Carreiro-Benoit a souligné que le Manifeste du parti communiste « se doit d’être lu par n’importe quel étudiant en science politique ». Il convient toutefois que ce n’est « définitivement » pas tous les étudiants qui s’afficheraient sur les réseaux sociaux avec un tel ouvrage en évidence, tout en précisant qu’il considère le communisme comme « une immense utopie ».

Écoles privées

Par ailleurs, alors que le PQ souhaite diminuer « de façon significative et graduelle le financement public des écoles privées », l’investiture de M. Carreiro-Benoit s’est déroulée au Collège Saint-Alexandre, un établissement secondaire privé.

Le candidat dans Gatineau se dit « en total accord » avec la position de son parti sur la question, et note que le choix du Collège Saint-Alexandre revêtait plutôt un caractère « historique » en raison de la présence de la Maison Alonzo-Wright.

Confiance

Président de l’association péquiste de la circonscription de Gatineau depuis le printemps dernier, M. Carreiro-Benoit a délaissé cette fonction pour tenter de décrocher un siège à l’Assemblée nationale.

« Mais une fois que les élections seront finies, évidemment, on va procéder à la [...] recréation du conseil exécutif et à ce moment-là, je vais déposer ma candidature pour redevenir président », a-t-il mentionné.

À moins d’être élu ? « Si je ne suis pas élu, évidemment », a-t-il précisé.