Philippe Couillard à son arrivée au bureau de TVA

Philippe Couillard maintient son avis sur les épiceries à 75$

MONTRÉAL - Le chef libéral Philippe Couillard s’est vu forcé de revenir sur des propos tenus sur les ondes d’une radio montréalaise, jeudi, à son arrivée aux studios de TVA, quelques heures avant le dernier débat des chefs.

En matinée, le chef libéral avait maintenu en entrevue sur les ondes d’Énergie 94,3 qu’il était possible de nourrir une famille avec 75 $ par semaine, mais «les menus ne seront pas très variés. On est pas mal sur le végétal».

Ces commentaires ont fait exploser la twittosphère, jeudi, peu de temps avant le dernier débat, considéré comme un moment décisif de la campagne électorale.

M. Couillard a expliqué qu’il était possible de faire une épicerie hebdomadaire de 75 $ pour quatre personnes, parce que plusieurs familles au Québec le font déjà. Il a reconnu cependant qu’il est «très difficile» de se nourrir adéquatement avec un tel budget, et a vanté son plan de lutte contre la pauvreté.

Les chefs des autres partis ont sauté à pieds joints dans la mêlée, laissant entendre que M. Couillard était «déconnecté» de la réalité.

«Bin voyons donc. Comment peut-on aspirer à gouverner le Québec quand on est déconnecté de même de la vie des gens pour penser que 75$ par semaine c’est suffisant pour nourrir une famille?», s’est questionnée Manon Massé de Québec solidaire.

Questions difficiles à Manon Massé

À son arrivée, le chef du Parti québécois, Jean-François Lisée, a affirmé également vouloir poser des «questions difficiles» à Mme Massé.

«Il y a des gens qui m’ont dit: «Il ne faut pas poser des questions difficiles à Mme Massé». (...) Ma mère est féministe et elle m’a appris à traiter les hommes et les femmes également. Pour moi, ce serait manquer de respect à Mme Massé de ne pas la traiter en égal», a-t-il déclaré, assurant ne pas se préoccuper des sondages qui suggèrent que Québec solidaire prend du galon.

Dans cette joute présentée au réseau TVA, les chefs débattront en groupe de deux sur différents thèmes, dont l’économie, l’immigration et la santé.

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a reconnu qu’il s’agissait d’un moment important pour lui, à la lumière des derniers sondages, dans lesquels ses appuis semblent s’éroder.

La dernière enquête de la maison CROP pour Cogeco Média accorde 37 pour cent des appuis au Parti libéral du Québec (PLQ) et 30 pour cent à la CAQ, après répartition des indécis. Le Parti québécois (PQ) serait troisième, avec 16 pour cent de la faveur, devant Québec solidaire, à 14 pour cent.

Le dernier sondage de Léger pour le compte des médias de Québecor présentait toutefois un portrait assez différent. Selon les chiffres de cette autre firme, la CAQ récolterait 31 pour cent du vote, contre 30 pour cent pour le Parti libéral du Québec (PLQ). Le PQ obtiendrait 21 pour cent des votes, contre 14 pour cent pour Québec solidaire.

Les quatre chefs seront une fois de plus sur le même plateau de télévision, vendredi soir, lors de l’enregistrement de «Tout le monde en parle», à Radio-Canada. L’émission très populaire, devenue presque un passage obligé en campagne électorale, sera toutefois diffusée dimanche soir.

+


POUR VOUS ABONNER au Baromètre Élections 2018, c'est ici. Groupe Capitales Médias et Recherche Mainstreet vous y présentent tous les jours des sondages, données exclusives, des analyses, et des tableaux pour suivre au quotidien l'évolution des intentions de vote en vue du scrutin du 1er octobre.