La CAQ du chef François Legault (photo) est la formation politique la plus «googlée» au premier jour de la campagne électorale.

Les politiciens les plus «googlés»

La montée de la Coalition avenir Québec dans les sondages se répercute sur le web, car il s’agit du parti qui suscite le plus de curiosité au Québec sur le site de recherche Google.

Au cours des trois derniers mois, la CAQ a souvent provoqué deux fois plus de recherches que les autres partis, révèlent des tableaux rendus publics par Google Trends. 

Du côté des chefs toutefois, c’est Philippe Couillard du Parti libéral, actuellement premier ministre du Québec, qui est le plus «googlé». Suivent dans l’ordre Manon Massé (QS), François Legault (CAQ) et Jean-François Lisée (PQ). 

Ces chefs ou porte-paroles ont été sans contredits les candidats les plus populaires de leurs partis respectifs au cours des trois derniers mois sur Google. Mais d’autres politiciens se distinguent. 

Au PLQ, le ministre de la Santé Gaétan Barrette est celui qui a suscité le plus de recherches, suivi des ministres Dominique Anglade, François Blais et Sébastien Proulx. 

Au PQ, c’est la nouvelle candidate Michelle Blanc, très active sur les réseaux sociaux, qui pique le plus la curiosité. Suivent la vice-chef Véronique Hivon, de même que les candidats Jean-Martin Aussant et Catherine Fournier. 

À la CAQ, la députée Nathalie Roy est celle sur qui portent davantage les recherches sur Google. Les nouveaux visages que sont Marguerite Blais, Caroline Proulx et Chantal Rouleau suivent. 

Chez Québec solidaire, c’est sans surprise le co-porte-parole Gabriel Nadeau-Dubois qui ressort. Le député Amir Khadir, qui quitte la politique, de même que les candidats Vincent Marissal et Sol Zanetti ferment la marche.