Le parti de Manon Massé a gagné le vote des enfants.

Les enfants auraient choisi Québec solidaire

MONTRÉAL — Si les jeunes de la province avaient eu leur mot à dire, le Québec serait dirigé par un gouvernement solidaire minoritaire, avec une opposition caquiste.

Au total, 813 écoles et organismes jeunesse avaient invité 126 804 jeunes à voter. De ce nombre, 78 880 se sont présentés aux urnes, pour un taux de participation de 62 pour cent.

Les jeunes auraient fait élire 47 candidats de Québec solidaire, contre 37 pour la CAQ. Les libéraux suivent au troisième rang avec 31 personnes élues. Le Parti québécois aurait 11 députés. Et le Parti vert ferait son entrée à l’Assemblée nationale, avec un élu.

Élections Québec note que dans les circonscriptions de Les Plaines et Mirabel, deux candidatures sont arrivées à égalité en tête, ce qui explique que le total des personnes élues est de 127 au lieu de 125.

Démocratie à l’écoute de tous

Par ailleurs, les électeurs en herbe se sont aussi prononcés, lundi, dans le cadre d’un scrutin bien à eux organisé en parallèle à l’élection générale, et ils ont massivement donné leur appui à l’idée d’une démocratie à l’écoute de tous.

Pour la première fois dans le cadre d’élections générales québécoises, les enfants qui accompagnaient leurs parents aux urnes ont ainsi pu remplir leur propre bulletin de vote.

Celui-ci ne les invitait pas à choisir entre une série de candidats, mais bien à réfléchir à une question encore plus fondamentale: «Pourquoi penses-tu qu’il est important de voter?»

Parmi les réponses suggérées figuraient «Pour régler des problèmes», «Pour dire ce que je pense» et «Pour choisir des personnes qui vont travailler pour moi».

C’est finalement l’option «Pour que les idées de chaque personne soient entendues» qui a été préférée par 41,4 pour cent des apprentis électeurs.

«Pour régler des problèmes» est la deuxième réponse la plus souvent retenue à l’échelle de la province, avec 24 pour cent des voix.

Ces chiffres représentent 115 des 125 circonscriptions dont les résultats étaient disponibles, mercredi après-midi.

Plus de 168 000 enfants se sont initiés au processus électoral par cette simulation destinée aux jeunes âgées de 3 à 12 ans, mais ouverte à tous les mineurs.

Coordonné depuis 2015 par Élections Québec, le programme a pour objectif de «construire la conscience citoyenne» afin que, le jour venu, la nouvelle génération d’électeurs ait pris goût à l’exercice de son droit de vote.

L’expérience avait aussi été réalisée lors des élections municipales de l’an dernier. Près de 20 000 jeunes y avaient alors participé.