Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a exploité le thème de la taxe scolaire lors de son passage à Terrebonne, en banlieue de Montréal, dimanche.

Legault dénonce «l'injustice» des taxes scolaires

TERREBONNE — Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ), François Legault, a exploité le thème de la taxe scolaire lors de son passage à Terrebonne, en banlieue de Montréal, dimanche.

Son autobus s’est garé devant une résidence située sur la frontière où se rejoignent deux commissions scolaires pour illustrer «l’injustice imposée par les libéraux», qui permettent qu’il y ait des taux de taxe scolaire variables dans la province.

À titre d’exemple, à l’ouest de la résidence en question, à Terrebonne, un des voisins paie 269 $ de taxe scolaire pour sa maison évaluée à 280 000 $, tandis que le voisin à l’est paie 690 $.

Selon la CAQ, «la loterie libérale de la taxe scolaire n’a plus sa place». Si elle forme le gouvernement le 1er octobre prochain, la CAQ promet d’uniformiser le taux, partout au Québec.

M. Legault reprenait ainsi un de ses thèmes chouchous, alors qu’il entamait dimanche une brève tournée de la couronne nord de Montréal.
Il annoncera la candidature de Lucie Lecours, l’actuelle directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins (CCIM), dans la circonscription Les Plaines.

Le chef caquiste ira ensuite visiter le Marché 440 à Laval, dans la circonscription de Sainte-Rose. Selon l’horaire prévu, sa journée doit se terminer vers 15h.