Le DGEQ autorise le début du vote par anticipation

QUÉBEC — Le Directeur général des élections du Québec (DGE) a annoncé que comme prévu, le vote par anticipation pour les élections provinciales a débuté vendredi et se déroulera jusqu'au 27 septembre.

En plus du vote au jour des élections, le 1er octobre, l'électorat dispose de sept jours pour voter par anticipation aux dates suivantes: samedi, de 9h à 17h; dimanche et lundi, de 9h30 à 20h; mardi et mercredi, de 9h à 21h et jeudi, de 9h à 14h.

Les lieux, les dates et les heures pour voter par anticipation se trouvent sur la carte d'information que les électeurs ont reçu par la poste ainsi que sur le site Web www.elections.quebec.

Les gens qui sont à l'extérieur de leur circonscription les 21, 22, 25, 26 et 27 septembre pourront s'inscrire ou modifier leur inscription sur la liste électorale et voter dans le bureau du directeur du scrutin de n'importe quelle circonscription du Québec.

Par ailleurs, entre le 21 et le 27 septembre, des bureaux de vote seront installés dans des centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) ainsi que dans de nombreuses résidences privées pour aînés, afin que les résidents puissent voter. Il en sera de même pour les étudiants de plusieurs cégeps, centres de formation professionnelle et universités.

Pour voter, les citoyens canadiens âgés de 18 ans et plus doivent avoir leur nom inscrit sur la liste électorale, à l'adresse de leur domicile. Ils doivent avoir domicile au Québec depuis le 1er avril dernier et ne pas être sous curatelle ou avoir perdu leurs droits électoraux.

Les électeurs doivent présenter une pièce d'identité: le permis de conduire du Québec, la carte d'assurance maladie du Québec, le passeport canadien, le certificat de statut d'Indien ou la carte d'identité des Forces armées canadiennes.

+

POUR VOUS ABONNER au Baromètre Élections 2018, c'est ici. Groupe Capitales Médias et Recherche Mainstreet vous y présentent tous les jours des sondages, données exclusives, des analyses, et des tableaux pour suivre au quotidien l'évolution des intentions de vote en vue du scrutin du 1er octobre.