Mathieu Lacombe, candidat de la CAQ dans Papineau

Lacombe reprend une «promesse brisée»

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans la circonscription de Papineau, Mathieu Lacombe, s’engage à ouvrir l’urgence du CLSC de Saint-André-Avellin à raison de 7 jours par semaine, 12 heures par jour, tel que l’avait promis le candidat libéral et député sortant Alexandre Iracà en 2014.

Dans un communiqué de presse envoyé mardi après-midi, le candidat caquiste dit s’engager « à réaliser une promesse libérale brisée pour offrir des soins décents aux citoyens », faisant référence au dossier de la salle d’urgence de Saint-André-Avellin qui est actuellement ouvert 6 jours par semaine, 8 heures par jour, alors que le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, avait annoncé en septembre 2017 l’octroi d’un somme récurrente annuelle de 940 000 $ afin de permettre le prolongement des heures d’ouverture de l’endroit à 84 par semaine.

À l’aube de l’actuelle campagne électorale, Alexandre Iracà avait indiqué en entrevue avec Le Droit que la pénurie de main-d’œuvre était à l’origine de la situation et qu’il ne manquait que l’arrivée de deux médecins pour élargir la plage horaire de l’urgence du CLSC Petite-Nation.

« Mon engagement, c’était de trouver des sous pour qu’il soit ouvert sept jours par semaine et je suis allé chercher un million de dollars pour le CLSC de Saint-André-Avellin. Maintenant, la balle est vraiment dans le camp du CISSSO », avait-il mentionné.

Mathieu Lacombe affirme vouloir « tout faire » pour régler ce dossier le plus rapidement possible.

« L’argent, c’est une chose, mais ça prend aussi du leadership. Les gens ont assez attendu, il est temps d’agir. Si nous devons organiser une grande séduction ou attendre à la sortie des universités afin de trouver des médecins, nous le ferons », souligne-t-il dans son communiqué.

Par ailleurs, le candidat de la CAQ a pris un engagement en matière économique et touristique. S’il est élu lundi, M. Lacombe assure qu’il travaillera en collaboration avec l’Association des motoneigistes de la Vallée de la Nation afin de compléter le principal sentier de motoneige de la MRC de Papineau, en reliant le tronçon manquant d’une dizaine de kilomètres situé entre Thurso et Plaisance.