Gertrude Bourdon, la pdg du CHU de Québec-Université Laval, sera la candidate libérale dans Jean-Lesage, l’ancienne circonscription d’André Drolet.

Gertrude Bourdon au PLQ

Les discussions que la haute direction du Parti libéral du Québec a eues ces derniers jours avec Gertrude Bourdon ont finalement abouti. La présidente-directrice générale du CHU de Québec-Université Laval sera la candidate libérale dans Jean-Lesage.

Cette circonscription de Québec est la plus porteuse des quelques-unes pour lesquelles le PLQ doit encore annoncer le nom d’un candidat. Elle est représentée par le libéral André Drolet, qui a fait savoir plus tôt cette année qu’il ne se représenterait pas.

La rumeur de la candidature de Mme Bourdon s’est répandue en fin de journée, mercredi, dans certains bureaux de la Colline parlementaire, à Québec. Elle sera confirmée ce vendredi par le premier ministre Philippe Couillard.

Sérieux atout

Au PLQ, on ne juge pas que la présidente-directrice générale du CHU de Québec-Université Laval est discréditée pour avoir failli porter les couleurs de la Coalition avenir Québec dans la circonscription de Charlesbourg. On continue de la voir comme un sérieux atout électoral et comme une éventuelle ministre de la Santé.

Selon ce que l’on peut savoir, Mme Bourdon souhaite un réinvestissement plus important dans le réseau de la santé et des services sociaux au cours des prochaines années que ce que prévoit le gouvernement sortant dans son plan financier validé en début de semaine par la Vérificatrice générale.

Les discussions que Gertrude Bourdon a eues avec le chef de la Coalition avenir Québec, François Legault, ont achoppé à la toute dernière minute samedi. Elle réclamait qu’il mette de côté son engagement de rouvrir l’entente sur les salaires des médecins spécialistes pour y récupérer 1 milliard $.