La candidate libérale, Luce Farrell, entend soutenir le plan de développement de Transcollines.

Farrell veut « soutenir » Transcollines

La candidate du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Gatineau, Luce Farrell, s’engage à « soutenir » le plan de développement de 2,5 millions $ de Transcollines, sans toutefois être en mesure de dire à quelle hauteur se ferait un tel appui.

Mme Farrell avait convoqué les médias à Wakefield, vendredi matin, pour annoncer que son parti, s’il est appelé à former le prochain gouvernement, allait « soutenir la réalisation du plan triennal d’immobilisation 2018-2019-2020 de Transcollines, qui représente 25 projets d’infrastructures pour le territoire le la MRC des Collines-de-l’Outaouais pour une enveloppe évaluée à 2,5 millions $ ».

Parmi la vingtaine de projets sur la table se retrouvent l’aménagement de stationnements incitatifs à Cantley et Chelsea et la création de « voies de refuge » pour assurer une plus grande sécurité aux usagers lors de l’embarquement ou du débarquement.

Selon Mme Farrell, de telles initiatives permettront de réduire la congestion sur les routes 105 et 307, de même que sur le pont Alonzo-Wright.

Interrogée à savoir quelle serait la part des investissements qu’un gouvernement libéral assumerait pour ces projets, Mme Farrell n’a pas été en mesure de le préciser. « Le gouvernement s’engage à soutenir le projet pour le moment, parce que de toute façon, ce n’est pas impossible que le coût varie », a-t-elle dit.

Son collège candidat dans Pontiac, le ministre des Transports André Fortin, est venu préciser que des étapes ultérieures doivent permettre de déterminer quels programmes gouvernementaux pourraient s’appliquer aux ambitions de Transcollines. « Il y a des programmes qui permettent un financement à 50 %, il y en a d’autres qui le permettent à 75 % », a-t-il indiqué.

En plus de s’engager à soutenir le plan d’immobilisations de Transcollines, Mme Farrell a promis d’appuyer l’organisme dans « la réalisation de sa planification stratégique 2019-2023 ».