Le candidat de la CAQ dans Gatineau, Robert Bussière, a lancé officiellement sa campagne électorale samedi soir à La Pêche.

C'est parti pour la CAQ dans Gatineau et Pontiac

Le candidat de la Coalition avenir Québec (CAQ) dans Gatineau, Robert Bussière, fera pression pour la construction d’une nouvelle école élémentaire à Sainte-Cécile-de-Masham s’il est élu et que son parti prend le pouvoir le 1er octobre au soir.

«Je m’engage à faire tout en mon possible pour que ça se réalise dans les plus brefs délais», a indiqué M. Bussière au Droit samedi soir après avoir lancé officiellement sa campagne électorale devant plus de 100 personnes réunies dans la salle des Chevaliers de Colomb du secteur Sainte-Cécile-de-Masham, à La Pêche.

L’école actuelle est remplie à craquer et désuète, a précisé le candidat de la CAQ.

«Il y a de l’infiltration d’eau depuis de nombreuses années, et il y a une croissance d’élèves. On a besoin d’une nouvelle école», a signalé M. Bussière.

«La Coalition avenir Québec entend investir dans les régions pour soutenir leur développement. Ces investissements passent par trois grands vecteurs, la santé, l’éducation et les infrastructures qui les supportent. Il y a aussi l’encouragement des investissements du secteur privé. On ne peut s’en passer», a précisé M. Bussière lors de son discours, tout en rappelant certains autres engagements de la CAQ, comme la normalisation des taux de taxation scolaire et l’implantation de l’internet haute vitesse dans toutes les régions.

M. Bussière a été maire de La Pêche pendant 20 ans avant de perdre son poste par seulement 32 voix lors des élections municipales de 2017.

Les résultats d’un sondage Recherche Mainstreet commandé par le Groupe Capitales Médias la semaine dernière donnent d’ailleurs une lutte très serrée dans le château fort libéral qu’est la circonscription de Gatineau alors que 35,8 % des répondants ont dit appuyer le Parti libéral du Québec (PLQ) contre 35,2 % pour la CAQ, une différence d’un demi-point de pourcentage. La candidate du PLQ est Luce Farrell qui a été l’attachée politique de la ministre et députée sortante de Gatineau, Stéphanie Vallée.

La candidate de la CAQ dans Pontiac, Olive Kamanyana.

Pontiac
La candidate caquiste dans la circonscription de Pontiac, Olive Kamanyana, a quant à elle lancé officiellement sa campagne électorale dimanche après-midi dans le secteur Aylmer, à Gatineau.

Elle a notamment souligné l’importance de tirer avantage du fonds d’investissement agricole d’au moins 50 millions $ par année promis par son parti «pour intéresser les agriculteurs et les investisseurs dans la transformation alimentaire».

«Je vais m’assurer que les jeunes puissent prendre la relève des fermes et qu’ils y apportent la diversification dans la production», s’est-elle engagée.

Mme Kamanyana a aussi souligné l’importance de mettre davantage l’accent sur l’intégration des nouveaux arrivants, «et qu’elle se passe à travers des programmes de francisation efficaces».

«Je veux que, pour les immigrants, l’inclusion et l’occupation des emplois en fonction de leurs compétences et éducation soient réelles, et que ce soit une priorité maintenant», a-t-elle indiqué.

La candidate caquiste veut aussi que l’Université du Québec en Outaouais offre davantage de programmes afin d’éviter que les jeunes soient obligés de s’exiler ou d’aller étudier du côté d’Ottawa.