Le chef libéral, Philippe Couillard, était de passage dans la région, jeudi. Il s’est arrêté dans une ferme de Thurso et à Wakefield.

« L’Outaouais va mieux » selon Couillard

«Le Québec va mieux, et je pense que l’Outaouais va mieux aussi», a lancé le chef libéral Philippe Couillard, jeudi soir, devant plusieurs dizaines de partisans réunis sur le terrain du Moulin Wakefield.

Après avoir visité une ferme laitière de Thurso en milieu de journée, M. Couillard s’est présenté en début de soirée à un rassemblement militant à Wakefield, dans la circonscription de Gatineau où la candidate libérale Luce Farrell tente de succéder à Stéphanie Vallée.

Dans un discours d’un peu moins de 20 minutes au cours duquel il a bifurqué du français à l’anglais à de multiples reprises, le chef libéral a dit considérer que «l’Outaouais va mieux».

«Ça a été rendu possible par ce qu’on a fait au début du mandat, le fait qu’on ait réalisé l’équilibre budgétaire, qu’on ait développé des marges de manœuvre», a-t-il mentionné.

Se disant «très conscient des enjeux» locaux, M. Couillard a rappelé que l’Outaouais doit accueillir dans quelques années ses premiers étudiants à la faculté satellite de médecine de l’Université McGill.

«Il y a quelques années, si je vous avais dit ça en 2014 qu’on aura bientôt une faculté de médecine ici en Outaouais, qui aurait cru ça ?», a-t-il lancé.

Il avait été évoqué, lors de la campagne électorale de 2014, que cette faculté puisse voir le jour en 2016. Mais c’est finalement en 2016 que le projet a été confirmé, de sorte que la première cohorte devrait y faire son entrée en 2020.

«Il n’y a pas de plus belle façon d’avoir des médecins et de développer le système de santé que de former des médecins dans la région, a fait valoir le chef libéral. [...] Ça va faire la différence dans la vie des gens.»

Alors que juste avant le début de la campagne, la députée libérale sortante et candidate dans Hull, Maryse Gaudreault, avait reconnu que le réseau de la santé de l’Outaouais n’avait pas atteint le stade «spectculaire» évoqué par le ministre Gaétan Barrette, son chef s’est montré optimiste à ce chapitre.

«Je suis persuadé qu’on peut avoir un des meilleurs systèmes de santé au monde ici au Québec, a affirmé M. Couillard devant un parterre conquis d’avance. On a les bases pour le faire et on va le réaliser.»

En matière de transport, Philippe Couillard a réitéré l’engagement de sa formation de «doubler la 50 d’un bout à l’autre», sans toutefois préciser d’échéancier. Il a également assuré que son parti «va réaliser le train léger entre le côté du Québec et le côté de l’Ontario».

Le chef libéral passera aussi le début de la journée de vendredi en Outaouais.

Il doit rencontrer le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, pour ensuite présenter un engagement concernant les aînés dans un centre d’hébergement et de soins de longue durée du secteur Gatineau. Il poursuivra sa journée à Lachute et Laval.