Élargissement de l'autoroute 50 : les députés interpellent le ministre

Les députés provinciaux de l'Outaouais ont remis une lettre au ministre des Transports, Laurent Lessard, pour que l'élargissement de l'autoroute 50 soit inscrit au Plan québécois des infrastructures (PQI) le plus rapidement possible.
La lettre, qui vise à sensibiliser le ministre à l'importance de l'élargissement de cette artère qui lie l'Outaouais à la couronne nord de Montréal, est une initiative du député de Papineau et président de la Commission des transports et de l'environnement à l'Assemblée nationale, Alexandre Iracà. 
« Depuis son ouverture complète en 2012, le débit de circulation n'a cessé de croître allant même jusqu'à doubler sur certains tronçons. Il est essentiel que les automobilistes qui empruntent l'autoroute se sentent en sécurité », a expliqué le député Iracà dans un communiqué, rappelant que la 50 a été le théâtre d'accidents mortels.
Stéphanie Vallée, députée de Gatineau et ministre de la Justice, Maryse Gaudreau, députée de Hull, Marc Carrière, député de Chapleau, André Fortin, député de Pontiac ainsi que le député d'Argenteuil, Yves St-Denis, ont aussi endossé la requête en apposant leur signature à la lettre.
L'autoroute 50 dans les circonscriptions de Papineau et d'Argenteuil est en grande partie sur deux voies. M. Iracà se dit conscient que sa demande ne signifie pas un élargissement dans les prochains mois.
« Il s'agit d'une toute première étape. Je suis conscient que les travaux d'élargissement sont loin d'être commencés. Cependant, je suis heureux d'avoir pu convaincre mes collègues qu'il s'agit d'une priorité régionale », a précisé le député de Papineau.
M. Iracà a par ailleurs indiqué que des ajustements à l'éclairage dans le secteur de l'avenue Lépine et du chemin Doherty seront apportés dès ce printemps afin d'améliorer la sécurité des automobilistes dans ce secteur qui a été témoin de quelques accidents mortels.