Le pavillon Fauteux abrite la Faculté de droit à l'Université d'Ottawa.
Le pavillon Fauteux abrite la Faculté de droit à l'Université d'Ottawa.

Université d'Ottawa: le pavillon Fauteux en mode virtuel pour les étudiants en droit

Le Droit
Le Droit
Le pavillon Fauteux qui abrite la Faculté de droit à l’Université d’Ottawa a été recréé virtuellement grâce au jeu Minecraft, question d’inviter les juristes de demain et les professeurs à se réunir cet automne par le biais du jeu à défaut de pouvoir se rendre sur place.

«L’une des principales expériences universitaires, c’est de voir du monde, de rencontrer des gens, de se faire des amis», a souligné par voie de communiqué le professeur Alexandre Lillo qui s’est lancé avec son collègue Thomas Burelli dans l’aventure de la virtualisation du pavillon dans le plus fort du confinement.

Les deux professeurs ont posé le premier bloc à la mi-avril. Le vaste chantier vient tout juste d’être complété grâce au concours des étudiants Rami Halawi (construction et aménagement intérieur) et Simon Garceau (codage et soutien technique).

En plus de pouvoir visiter le pavillon dans pratiquement tous ses moindres recoins, les étudiants auront l’occasion de rencontrer d’autres personnes qui, comme eux, partagent un intérêt pour le droit et le jeu vidéo.

«Il y a une idée reçue que les jeux isolent les gens, mais ce n’est pas le cas, surtout avec les jeux qui sont de plus en plus connectés et avec une composante multijoueurs en ligne, a expliqué le professeur Burelli. On espère que ça pourra créer des liens qui perdureront pendant la scolarité des étudiants.»

Les professeurs estiment qu’il y aura fort à faire à la Faculté cette année pour garder les étudiantes et étudiants de l’isolement et stimuler leur participation. En plus d’apporter une nouvelle dimension communautaire à la vie loin du campus, la généralisation de l’apprentissage par le jeu pourrait s’avérer un excellent moyen de briser la monotonie et de rallier la population étudiante autour d’initiatives hautement interactives, font-ils valoir.