Normand Labrie est le premier recteur de l’Université de l’Ontario français.

Un recteur par intérim pour l’UOF

En vue de son ouverture prévue en 2020, l’Université de l’Ontario français (UOF) s’est dotée de son premier recteur. Normand Labrie occupe les fonctions par intérim depuis le 1er juillet.

M. Labrie connaît bien les rouages de la future université. Il a participé aux travaux fondateurs de l’UOF grâce à son expertise et ses recherches. Il agissait à titre de membre du Conseil de planification en 2016 puis en tant que membre du Comité technique de mise en œuvre en 2017. 

« Le défi est de taille, mais sa contribution depuis de nombreuses années — même lorsque le projet n’était encore qu’une idée — et sa parfaite maîtrise du dossier font de lui le candidat idéal pour bâtir notre université francophone », a déclaré la présidente du Conseil de gouvernance, Dyane Adam, par voie de communiqué.

Le professeur Labrie cumule plus de 14 années d’expérience en administration universitaire et publique. Il dirigera les nombreux chantiers de l’UOF, dont les volets académiques et administratifs, au cours de son mandat d’un an. 

« Il y a beaucoup de défis qui m’attendent. Je suis vraiment heureux de pouvoir contribuer au développement du système d’éducation de langue française en Ontario. On a plusieurs chantiers en marche. L’un des plus importants c’est de faire approuver des programmes qu’on veut offrir en 2020. On y travaille d’arrache-pied depuis des mois », soutient M. Labrie.

Quatre programmes de baccalauréats seront offerts, sur la pluralité humaine, les environnements urbains, la culture numérique et l’économie mondialisée. Les ébauches doivent être peaufinées au cours de l’été afin d’être soumises à l’automne. L’objectif est de recevoir les approbations nécessaires au printemps 2019. 

Le nouveau recteur par intérim compte mettre ses énergies sur la recherche d’un site temporaire pour accueillir quelque 300 étudiants en septembre 2020. 

L’Université de l’Ontario français ouvrira un concours pour pourvoir le poste régulier du rectorat à l’automne prochain. L’entrée en fonction est prévue pour juillet 2019.

L’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) accueille favorablement la nomination de Normand Labrie.

« L’Université de l’Ontario français est un projet de société très important pour la communauté franco-ontarienne. Il nous tient à cœur que l’université ouvre ses portes en septembre 2020 et nous appuierons le nouveau recteur par intérim dans ce défi. Nous sommes donc très heureux de pouvoir continuer le travail déjà entamé avec Normand Labrie », a déclaré le président Carol Jolin.