Les diplômés d’ATM pourront faire un baccalauréat en journalisme en deux ans, à l’Université d’Ottawa.

Un bac en deux ans à Ottawa après ATM

Les diplômés en Arts et technologie des médias du Cégep de Jonquière pourront faire un baccalauréat en journalisme numérique en seulement deux ans, grâce à un partenariat entre le collège et l’Université d’Ottawa. Une signature est imminente entre les deux institutions.

Les premiers étudiants à pouvoir profiter de cette collaboration pourraient être sur les bancs d’école dès la session d’automne 2019, puisque les inscriptions dans cette université sont possibles jusqu’au 1er avril.

Pour le professeur à l’Université d’Ottawa, Marc-François Bernier, il est avantageux pour un futur journaliste de posséder un baccalauréat.

« Beaucoup d’employeurs, comme Radio-Canada par exemple, demandent un diplôme universitaire. Le baccalauréat, ça ouvre des portes sur le long terme », explique-t-il, au cours d’un entretien téléphonique.

Le programme de l’Université d’Ottawa est une formation plus spécialisée que celle du cégep et est complémentaire aux cours qui sont donnés dans le programme d’ATM.

« Les étudiants que l’on reçoit possèdent déjà les bases du journalisme. La formation que l’on donne s’attarde à la dimension numérique du métier. On y apprend par exemple la manipulation de données numériques », illustre le professeur.

Étudier dans la capitale fédérale possède aussi plusieurs avantages, selon Marc-François Bernier.

« À Ottawa, il y a la proximité de la Chambre des communes et de la Cour suprême qui crée des opportunités intéressantes pour les étudiants. Il y a beaucoup d’ambassades, ça ouvre des possibilités », pense-t-il. Beaucoup d’étudiants font le choix de venir étudier à Ottawa pour parfaire leur anglais, l’école donnant des cours dans les deux langues officielles.

Si une trentaine d’étudiants s’inscrivent, chaque année, au baccalauréat en journalisme numérique de l’Université d’Ottawa, il n’y a pas de limites dans les admissions.

Sabrina Potvin, coordonnatrice du service des communications du Cégep de Jonquière, précise que l’entente est sur le point d’être signée. Il s’agira du seul programme DEC-BAC entre ATM et une université, celui avec Sherbrooke n’étant plus en vigueur.