Au coeur d’un litige avec le gouvernement ontarien, les enseignants franco-ontariens ne se prévaudront pas de leur droit de grève pour les trois prochaines semaines.
Au coeur d’un litige avec le gouvernement ontarien, les enseignants franco-ontariens ne se prévaudront pas de leur droit de grève pour les trois prochaines semaines.

Trois semaines sans grève pour les enseignants franco-ontariens

Au coeur d’un litige avec le gouvernement ontarien, les enseignants franco-ontariens ne se prévaudront pas de leur droit de grève pour les trois prochaines semaines.

L’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens (AEFO) a annoncé samedi que ses 12 000 membres n’entreront pas en grève du 9 au 27 mars.

La décision a été prise lors d’une rencontre du conseil d’administration de l’AEFO qui a été tenue vendredi soir.

Dans un communiqué publié samedi, le président de l’AEFO, Rémi Sabourin précise que la décision prise par le syndicat «ne signifie pas que l’AEFO baisse les bras devant les conseils scolaires et le ministre de l’Éducation». 

M. Sabourin poursuit en indiquant que le syndicat «profitera de ce moment de répit pour explorer à fond ses options» afin de mettre en place les prochains moyens de pression qui seront déployés contre le gouvernement Ford.

À cet effet, l’AEFO informe d’ailleurs qu’une «séance de travail avec les 12 présidences d’unités représentant les membres du personnel enseignant et suppléant est prévue pour le 11 mars».

Les prochaines négociations entre l’AEFO, le gouvernement et le Conseil des associations d’employeurs sont prévues pour les 10 et 11 mars prochain.

Rappelons que les enseignants et enseignantes de l’Ontario se trouvent sans convention collective depuis le 31 août 2019.

Depuis, les partis impliqués ont eu des dizaines de journées de négociation sans pouvoir toutefois en arriver à une entente.

Des milliers de travailleurs de trois syndicats en éducation ontarienne ont manifesté massivement jeudi devant l’Assemblée législative de l’Ontario, à Toronto. Des manifestations ont aussi eu lieu aux quatre coins de la province.

Plus tôt cette semaine, le gouvernement ontarien avait annoncé qu’il mettait de l’eau dans son vin et qu’il reculait sur plusieurs enjeux qui étaient au coeur du litige entre les partis impliqués. 

Le gouvernement Ford a notamment fait marche arrière sur la réduction du nombre d’enseignants en Ontario. Il a aussi reculé au sujet de la taille des classes ainsi que sur les cours en ligne obligatoires.

+

MANIFESTATION DE PARENTS DIMANCHE À OTTAWA

Par ailleurs, une marche sera organisée par des parents d’élèves dimanche dans les rues d’Ottawa pour appuyer le personnel et les syndicats des écoles de l’Ontario.

«Nous croyons fermement que les actions des travailleurs en éducation ont à coeur le bien-être de nos enfants et nous voulons leur témoigner notre solidarité», peut-on lire dans un communiqué publié par les organisateurs de la manifestation, Parents en solidarité.

Les manifestants se donneront rendez-vous à 14h au Parc de la Confédération. Ils marcheront ensuite jusqu’au marché By avant de terminer leur itinéraire au parc Major.