Pour répondre aux consignes de la Santé publique, davantage d’autobus et de chauffeurs seront nécessaires. 
Pour répondre aux consignes de la Santé publique, davantage d’autobus et de chauffeurs seront nécessaires. 

Transport scolaire : le CSSD cherche des sièges additionnels

Charles-Antoine Gagnon
Charles-Antoine Gagnon
Le Droit
Le Centre de services scolaire des Draveurs (CSSD) continue de travailler avec un de ses transporteurs afin de pouvoir offrir le transport vers et depuis l’école à tous les élèves qui y ont droit, mais il demande à tous les parents qui se sont portés volontaires d’assurer le transport de leur enfant pour les premières semaines, soit «jusqu’à ce que le service du transport puisse faire les ajustements nécessaires».

Le CSSD a rappelé mardi dans un communiqué qu’il se doit de répondre aux consignes de la Santé publique en matière de transport scolaire, et que celles-ci limitent les places disponibles dans les autobus pour les élèves qui habituellement ont droit au transport.

Or, le transporteur devra déployer davantage d’autobus et trouver des chauffeurs additionnels afin que tous les élèves actuellement sans transport scolaire puissent avoir un siège.

Les règles provenant de la Santé publique pour le transport scolaire exigent le port du couvre-visage obligatoire en tout temps pour les élèves de la 5e et 6e année primaire et pour les élèves du secondaire.

Le port du couvre-visage est recommandé pour les élèves du préscolaire (4 et 5 ans) à la 4e année du primaire.

«Les élèves de la même famille doivent s’asseoir sur le même banc (jusqu’à trois élèves par banc au primaire pour la même fratrie). Les élèves doivent aussi conserver les mêmes places toute l’année dans l’autobus scolaire ou dans les berlines», a précisé le CSSD, tout en spécifiant qu’il va continuer de communiquer avec les parents par courriel au sujet du transport scolaire.