Les élèves de la première secondaire de la voie générale à l'école secondaire Grande-Rivière suivront leurs cours entre les murs de l'école des Tournesols, en 2020-2021.

Surpopulation à l'école secondaire Grande-Rivière: la CSPO tranche pour 2020

La Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) a choisi le scénario qu’elle qualifie de «moins dommageable de tous»: 230 élèves de la formation générale de la première secondaire de l’école secondaire Grande-Rivière seront logés dès septembre 2020 à l’école des Tournesols.

Cette situation, mise de l’avant en raison de la surpopulation à Grande-Rivière, perdurera le temps d’une seule année scolaire, en attendant l’ouverture de la future école secondaire 040, dans le secteur Aylmer. 

La capacité d’accueil (1750 écoliers) de l’établissement de la rue Broad, construit au milieu des années 70, a largement été dépassée. Au total, on y compte 1938 élèves cette année, un nombre qui passera à 2116 l’an prochain.

L’arrivée temporaire d’élèves du secondaire à l’immeuble des Tournesols de l’école primaire du même nom aura un effet domino: 95 écoliers de troisième et quatrième année seront relocalisés l’an prochain à l’édifice de la Petite-Ourse, situé à l’angle du chemin Antoine-Boucher et de la rue du Raton-Laveur, près de trois kilomètres plus loin. 

La décision a été prise et les actes d’établissement des écoles Grande-Rivière et des Tournesols ont été modifiés en conséquence lors d’une réunion spéciale des commissaires mercredi.

Le président de la CSPO, Mario Crevier, affirme que parmi la quinzaine de scénarios qui ont été étudiés, celui qui a été retenu était «le plus viable, le plus plausible». 

«Des 15 scénarios, il y en a sept qui étaient issus des rencontres (d’information). Finalement, on a retenu ceux qui causaient le moins de dommages possible, qui touchaient le moins grand nombre d’élèves. C’est certain que les parents voudraient bien que ce soit différent, mais on ne peut pas vider une école complète pour en faire une autre à côté. Il y a trop de monde à Grande-Rivière, surtout dans les aires communes comme la cafétéria et les plateaux sportifs. Il fallait faire quelque chose», note-t-il. 

Ce dernier précise que d’autres alternatives étaient possibles pour remédier à cette problématique de surplus d’élèves, mais que celles-ci présentaient «trop de contraintes et aucun avantage». 

«On a réfléchi à savoir si on pouvait faire deux dîners ou encore deux horaires. On a vérifié ces scénarios-là. La réponse est oui, c’était possible, sauf que ça impliquait trop de contraintes, entre autres avec le transport scolaire», indique M. Crevier. 

Il ajoute que les travaux de construction de l’école 040, lancés officiellement en décembre dernier sur un terrain adjacent au Centre aquatique Paul-Pelletier, vont bon train. Il assure que l’institution ouvrira ses portes tel que prévu à la rentrée 2021. 

«Cette situation-là sera en vigueur pour un an seulement. De toute façon, l’année suivante, l’école des Tournesols va aussi être remplie», lance-t-il. 

Un pas de plus vers deux agrandissements

D’autre part, la CSPO a profité de la rencontre des commissaires pour faire un pas de plus vers la concrétisation des projets d’agrandissement des écoles du Parc-de-la-Montagne, à Gatineau; et au Coeur-des-Collines, à La Pêche. Dans le premier cas, on ajoutera 12 locaux et un gymnase, alors que dans le second, dix classes et un gymnase se grefferont au bâtiment actuel. Des firmes d’architectures ont entre autres été embauchées pour ces projets dont le coût avoisine 12 millions $ chacun.  

M. Crevier anticipe que ces deux agrandissements seront complétés en 2022. 

+

UNE PELLETÉE DE TERRE À LA FIN FÉVRIER

Ce n’est finalement pas avant le mois prochain qu’aura lieu la première pelletée de terre pour l’école secondaire 041, dans le quartier du Plateau, à Gatineau. 

Le président de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais, Mario Crevier, affirme que les travaux seront lancés le 24 février. Le nouvel établissement, érigé au coût de 37 millions $ et qui doit accueillir 810 élèves, sera sis à l’intersection des boulevards du Plateau et de l’Amérique-Française. 

L’école doit en principe ouvrir ses portes en 2021.