Pour ce premier « mercredi social », l’auteur-compositeur-interprète Stef Paquette a interprété quelques-unes de ses chansons, dont une pièce inédite intitulée Vieille d’une journée et demie.
Pour ce premier « mercredi social », l’auteur-compositeur-interprète Stef Paquette a interprété quelques-unes de ses chansons, dont une pièce inédite intitulée Vieille d’une journée et demie.

Retour à l'école en Ontario: le CECCE prêt à toute éventualité [VIDÉO]

« Le CECCE va être prêt, peu importe le scénario décidé par le ministère de l’Éducation », assure le directeur de l’éducation du Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), Réjean Sirois.

Ce dernier tient à rassurer les élèves des établissements de son conseil scolaire — et leurs parents — qu’un retour à l’école en juin s’effectuerait en toute sécurité. Un comité d’experts a été mis en place par le CECCE dès les premiers jours du confinement forcé par la COVID-19 et tente actuellement de s’inspirer des meilleures pratiques de retour en classe à travers le monde. Le gouvernement provincial a déjà annoncé que les écoles ontariennes allaient demeurer fermées jusqu’au 31 mai. Si le retour sur les bancs d’école devait se produire en juin, M. Sirois prévoit que la province opte pour une approche similaire à celle du Québec et du Danemark.

« Pour juin, je m’attends à une réouverture progressive des écoles élémentaires avec un choix offert aux parents, lance Réjean Sirois. On verra probablement 10, 12 ou 15 élèves par classe, plutôt que 25. »

Le directeur de l’éducation du CECCE ajoute que le conseil scolaire se prépare également à un retour de l’ensemble des élèves dès le 1er juin. Afin de respecter les directives de distanciation physique, dans un tel scénario, les classes pourraient par exemple être séparées en deux groupes qui viendraient à l’école en alternance, un jour sur deux.

Un directeur reconnaissant

Alors que la retraite de Réjean Sirois approche, le directeur de l’éducation du CECCE affirme que la crise de la COVID-19 est la preuve qu’on n’arrête jamais d’apprendre. Son équipe et lui ont dû repenser l’école de A à Z durant la période de confinement pour que l’enseignement aux élèves se poursuive.

« En dedans de deux semaines, nous sommes passés de l’enseignement à l’école à celui en mode virtuel. Ça prend des gens extraordinaires, convaincus et dévoués, soutient M. Sirois. Tout le monde s’est retroussé les manches, vraiment par amour pour les élèves. »

Pour ce premier « mercredi social », l’auteur-compositeur-interprète Stef Paquette a interprété quelques-unes de ses chansons, dont une pièce inédite intitulée <em>Vieille d’une journée et demie</em>.

Le directeur de l’éducation du CECCE dit avoir un « énorme respect » pour les enseignants, mais aussi pour les parents qui doivent s’occuper de leurs enfants, tout en travaillant de la maison. Le conseil scolaire a lancé une activité sociale hebdomadaire en ligne plus tôt cette semaine afin d’offrir un moment de détente aux familles.

La semaine prochaine, c’est Damien Robitaille qui prendre quelques minutes pour divertir les élèves du CECCE et leurs parents.