La direction du Cégep de l'Outaouais assure qu'elle sera fin prête pour le retour en classe de ses étudiants en septembre prochain.
La direction du Cégep de l'Outaouais assure qu'elle sera fin prête pour le retour en classe de ses étudiants en septembre prochain.

Rentrée scolaire en septembre: le Cégep de l'Outaouais «sera prêt»

La direction du Cégep de l'Outaouais assure qu'elle sera fin prête pour le retour en classe de ses étudiants en septembre prochain.

Déjà depuis la mi-mai, la direction travaillait sur un plan de relance sous une formule hybride, alliant présence en classe et enseignement à distance. C'est d'ailleurs cette façon de faire que le gouvernement provincial a décidé de privilégier dans son plan de match pour la rentrée en enseignement supérieur dévoilé mardi.

«On va être prêt, assure le porte-parole du Cégep de l'Outaouais Simon Desjardins. Les cours qui exigent une présence en laboratoire ou qui ont une exigence pratique se feront au cégep alors que les cours plus théoriques seront donnés à distance dans la majorité des cas.»

«On doit aussi procéder au réaménagement des salles de classe pour respecter les consignes de distanciation et revoir notre horaire pour prévoir un temps pour désinfecter les locaux entre chaque groupe et chaque cours», ajoute-t-il.

Selon lui, un des défis à gérer sera notamment l'arrivée de milliers de nouveaux étudiants au sein de la communauté du cégep.

«On a environ 2000 nouveaux étudiants qui vont arriver chez nous à l'automne et qui proviennent de différents secondaires, indique M. Desjardins. On doit les préparer et être capable de bien communiquer l'information avec eux. On veut quand même accueillir ces étudiants-là avec des activités spécifiques pour leur permettre de s'intégrer et leur permettre malgré tout de goûter à ce que c'est le cégep. Au lieu de faire ça en une journée, on devra espacer ça dans le temps davantage, mais pour nous c'était hyper important de conserver ces activités d'accueil là.»

Selon la directrice des études Jacqueline LaCasse, une salle de classe pourrait contenir entre le tiers et la moitié d'un groupe entier en temps habituel.

Cette dernière a par ailleurs tenu à insister sur le fait que la réussite des étudiants demeure au cœur des priorités de la direction.

«On a modifié comment on fera la rentrée afin de nous donner plus de temps pour aider les étudiants avec la mise en place de séances de rattrapage, de mesures d'aide à la réussite ainsi que d'ateliers de gestion du stress et du temps, souligne-t-elle. On veut aussi les outiller pour qu'ils puissent bien apprendre en non-présentiel. Notre objectif est de faciliter la transition le plus possible.»