La nouvelle école élémentaire catholique située au 88, rue Main à Ottawa, est basée sur un modèle finlandais.

Rentrée bien spéciale

La rentrée des classes avait une saveur toute particulière pour la centaine d'élèves qui ont amorcé leur nouvelle année mardi dans la toute nouvelle École élémentaire catholique au coeur d'Ottawa, un établissement où l'expérience d'apprentissage sera inspirée du modèle finlandais.
Le concept ayant fait ses preuves dans ce pays scandinave se traduira entre autres par un congé de devoirs sur une base quotidienne pour les enfants de cet établissement qui n'a quasi rien de traditionnel.
« On veut permettre aux jeunes de vivre autre chose à la maison. Pas de devoirs, formellement, ça veut dire que j'ai plus de temps pour des cours de musique, pour jouer dehors, que papa et maman me lisent des histoires ou encore écoutent les bulletins de nouvelles avec moi. Et il faut nuancer, ça ne veut pas dire que le parent n'est pas partenaire avec nous, au contraire on lui donne de la place », dit la surintendante de l'éducation par intérim au Conseil des écoles catholiques du Centre-Est (CECCE), Danielle Chatelain.
Les écoliers de cette institution, la première francophone dans le secteur, seront aussi initiés à l'anglais aussi tôt qu'à la maternelle, plutôt qu'en quatrième année comme c'est habituellement le cas. À la demande des parents, les enfants pourront aussi apprendre une troisième langue, en l'occurrence l'espagnol, entre autres pendant l'heure du lunch. 
« Ça se veut vraiment une école qui reflète le style de vie des gens des quartiers. Une école plus axée vers la communauté, où on sort pour aller faire des activités, par exemple dans les parcs. Le modèle finlandais est vraiment basé sur le bien-être et l'équilibre de vie. C'est important que les jeunes soient en contexte d'apprentissage, mais qu'ils aient aussi du temps pour être des enfants et jouer. Il faut que le corps soit bien synchronisé avec le cerveau et avoir des moments de détente. [...] L'école a aussi un gros volet écologique. On veut les amener à avoir une conscience de l'environnement qu'ils développent des comportements durables », lance-t-elle. 
La nouvelle école, qui est candidate au baccalauréat international, logera temporairement pour un an dans un immeuble loué au Ottawa Catholic School Board, sur la rue Main, les travaux n'étant pas achevés sur le terrain permanent situé au 330, rue Gilmour, où seront aussi érigés des condos. 
Jour de rentrée à Ottawa
Au total, un peu plus de 23 500 élèves faisaient leur rentrée mardi dans les 55 écoles du CECCE. Les effectifs sont en hausse d'environ 4 % par rapport à l'an dernier. 
Au Conseil des écoles publiques de l'Est de l'Ontario (CEPEO), quelque 15 000 élèves reprenaient le chemin des classes dans 43 établissements. 
Il s'agit d'une croissance de 3 % en comparaison avec l'année précédente.