La ministre responsable de l’Outaouais, Stéphanie Vallée, était présente pour l’annonce faite mardi à l’UQO.

Québec investit 4,5 M$ pour l'enseignement supérieur en Outaouais

C’est au grand plaisir du recteur de l’Université du Québec en Outaouais (UQO), Denis Harrisson, que Québec a annoncé une aide financière totalisant plus de 4,5 millions $ pour l’enseignement supérieur en Outaouais, mardi après-midi.

« Je ne suis pas très expressif habituellement, mais aujourd’hui vous allez me voir sourire jusqu’à minuit », a lancé M. Harrisson au terme des annonces faites au pavillon Alexandre-Taché à l’UQO.

Grâce à un investissement de 2,6 millions $, l’UQO pourra finalement passer à la deuxième étape de son projet de campus unifié, évalué à environ 90 millions $.

Selon la députée de Hull, Maryse Gaudreault, cette somme va « nous mener à la troisième étape, qui est l’étape de la planification, pour arriver à la dernière étape, celle de la construction ».

« On ne peut plus revenir en arrière, dit-elle. Le projet va de l’avant et le gouvernement demande à l’UQO de réaliser ce projet. Nous sommes très heureux de cette annonce aujourd’hui. »

Le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, s’est lui aussi montré enthousiaste à la suite de ces investissements annoncés en éducation.

« Cette annonce-là nous met la main dans le tordeur assez profondément pour qu’on ait le 90 millions $ nécessaire à la construction d’un campus unifié, a-t-il déclaré. Pour la Ville, c’est une excellente nouvelle puisque ça va nous permettre d’avoir un vrai quartier universitaire. D’ailleurs, les délais sont relativement courts puisque le début de la construction pourrait se faire d’ici deux ans selon le gouvernement du Québec. »

Les sommes octroyées permettront aussi la création de nouveaux programmes d’étude dans le secteur de la santé, tant au niveau collégial qu’universitaire.

Des formations en kinésiologie et en pharmacie, ainsi que des programmes courts en santé sexuelle et en toxicomanie sont actuellement en développement à l’UQO. De plus, grâce à un investissement de 932 000 $, le Cégep de l’Outaouais offrira une technique en diététique à compter de l’automne 2019. Ce programme pourra accueillir jusqu’à 32 étudiants par année.

« Un des gros enjeux de la santé c’est les ressources humaines et la meilleure façon d’en avoir c’est de les former chez nous parce qu’ils restent chez nous, a mentionné le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. Quand on est à l’université, on tombe amoureux, on rencontre des gens et on se fait un réseau. C’est une force d’attraction très grande pour que les gens restent chez nous. Des programmes ici, c’est vraiment une des réponses aux problèmes du réseau de la santé. »

Une somme de 500 000 $ a aussi été accordée aux établissements d’enseignement supérieur de l’Outaouais pour mettre en place un pôle régional.

Selon la ministre responsable de l’Outaouais, Stéphanie Vallée, ce pôle régional va « arrimer les besoins des entreprises, leur besoin d’innovation et le besoin pour les jeunes d’avoir un lien avec les entreprises pour avoir une meilleure intégration en emploi ».

Par ailleurs, comme Le Droit le mentionnait en juin dernier, une partie des investissements seront consacrés à la création d’un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) spécialisé en cybersécurité au Cégep de l’Outaouais.

« C’est un centre de savoir, de recherche et de formation qui va unir l’éducation et le milieu entrepreneurial, a indiqué le député de Chapleau Marc Carrière. On était une des dernières régions à ne pas avoir de CCTT et maintenant on en a un. Je suis très heureux de cette annonce-là. »