La députée de Hull, Maryse Gaudreault, a annoncé un investissement de 7,56 millions $ pour l'école Pierre Elliott-Trudeau.

Projet Lab-École: un établissement du secteur Hull retenu

C’était un jour de fête mardi à la Pierre Elliott Trudeau Elementary School (PETES) du secteur Hull qui a reçu deux bonnes nouvelles plutôt qu’une durant une visite de la députée de Hull, Maryse Gaudreault.

À plusieurs reprises, les élèves rassemblés dans le gymnase de l’établissement hullois de la Commission scolaire Western Quebec (CSWQ) ont bruyamment manifesté leur enthousiasme. Après la conférence de presse, des membres du personnel se donnaient également des accolades.

C’est d’abord et avant tout l’annonce de l’agrandissement de l’école qui réjouit le personnel et les élèves de la PETES, selon le président de la CSWQ, Jim Shea. Il souligne qu’on est de plus en plus à l’étroit dans cet établissement qui accueille maintenant près de 600 élèves. L’espace est devenu un enjeu au point où la cafétéria et des classes spécialisées ont été fermées pour faire de la place aux classes régulières.

« La population a plus que doublé, affirme M. Shea. Il y avait un risque de devoir déplacer des élèves. Pour nous, le grand défi, c’est de maintenir la communauté anglophone de Hull. La communauté nous l’a demandé: “Gardez-nous ensemble”. C’est pour ça qu’on a fait un grand projet avec le ministère. »

Tout le monde à la PETES pourra « mieux respirer », ajoute Jim Shea. Le projet d’agrandissement de l’établissement — évalué à plus de 5,5 millions $ — prévoit notamment la construction d’un second gymnase, la revitalisation de la bibliothèque, l’agrandissement de quatre classes et l’aménagement d’espaces pour les élèves en adaptation scolaire, poursuit le président de la CSWQ.

Le projet Lab-École

En plus du financement pour la construction de nouveaux locaux, la PETES a aussi appris mardi matin qu’elle est l’une des sept écoles du Québec choisies dans le cadre du programme Lab-École. Cette nomination est accompagnée d’un financement de 2 millions $ pour le développement de projets innovants de l’établissement.

Le choix des écoles a été dévoilé mardi dans une école de Québec par le premier ministre, Philippe Couillard, et le ministre de l’Éducation, Sébastien Proulx. Le Lab-École, fondé en novembre 2017 par l’architecte Pierre Thibault, le promoteur de sport Pierre Lavoie et le chef cuisinier Ricardo Larrivée, est chargé de repenser l’école de demain.

Aucun des dignitaires présents à Québec n’a pu décrire les projets retenus, les raisons pour lesquelles ils ont été choisis, ni donner d’échéance précise, car les discussions sont encore en cours avec les comités-écoles, ont-ils dit.

À Gatineau, Mme Gaudreault n’a pas donné beaucoup plus de détails. Elle a toutefois évoqué des projets pour l’intégration des enfants autochtones — qui représentent une « forte proportion » des élèves de la PETES —, des cours de cuisine, l’intégration d’outils multimédia et, possiblement, une serre pour la culture de fruits et de légumes.

Avec La Presse canadienne