Le président de la CSD, Claude Beaulieu

Pas de retard pour l'école de Val-des-Monts

Même si les pelles mécaniques ne se sont toujours pas activées et que des travaux de la voirie municipale pourraient bien ne pas être lancés avant le milieu du printemps, la Commission scolaire des Draveurs (CSD) et la municipalité de Val-des-Monts sont unanimes : la nouvelle école primaire tant attendue ouvrira comme prévu ses portes pour la rentrée 2018.
Propriétaire depuis décembre du terrain situé au 2197, montée Paiement, la CSD assure que l'échéancier est respecté pour l'institution qui accueillera quelque 450 élèves.
« Les citoyens n'ont pas à s'inquiéter, tout se déroule comme prévu. Les plans et devis sont en train d'être finalisés et devraient être livrés sous peu. Il ne restera ensuite qu'à lancer l'appel d'offres et la construction s'entamera au printemps », indique le président de la CSD, Claude Beaulieu.
La première pelletée de terre pour la construction d'une école primaire dans le parc du Cheval-Blanc, dont l'ouverture est aussi prévue en septembre 2018, a eu lieu il y a trois mois. L'échéancier peut sembler plus serré pour la future école de Val-des-Monts, avoue M. Beaulieu, qui demeure confiant que le bâtiment sera livré à temps pour la rentrée scolaire. L'école du secteur de l'Aéroport, quant à elle, pourrait bien être prête au printemps 2018. 
Avant que les travaux de construction ne puissent s'entamer, des travaux d'élargissement de la montée Paiement doivent être effectués par Val-des-Monts. Une nouvelle signalisation routière, comprenant l'installation de panneaux d'arrêt et l'abaissement de la limite de vitesse sera aussi mise en place.
« C'est important pour nous que ces travaux-là puissent être réalisés au plus tard en juillet, afin de répondre aux attentes de la CSD », explique le directeur général adjoint de la municipalité, Julien Croteau.
Autre demande
Par ailleurs, la CSD pourrait acheminer d'ici la fin de l'année une autre demande de financement pour la construction d'une école primaire sur son territoire, dans le secteur La Blanche. La croissance démographique jumelée au développement d'un quartier résidentiel près du chemin Chambord, au nord de l'autoroute 50, pourraient se traduire par l'ajout d'une l'école en 2020 ou 2021. « Nous sommes à finaliser le dossier, explique M. Beaulieu. Tout va dépendre comment évolue ce secteur-là, mais on veut être plus proactif. »