Mont-Bleu à Asticou: des classes modulaires pour trois ans

L’avenir de l’école secondaire Mont-Bleu n’est toujours pas connu, mais la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO) n’a pas voulu prendre de risque en louant des classes modulaires «pour une période maximale de trois ans» pour le centre Asticou, qui accueille les élèves depuis l’automne dernier.

Le conseil des commissaires de la CSPO a autorisé mercredi soir un contrat d’une valeur pouvant atteindre près de 4,4 millions$ (avant taxes) pour la location de modulaires devant être installés sur le terrain du centre Asticou afin d’accueillir des laboratoires de sciences pour les élèves de Mont-Bleu.

Ravagée par un incendie ayant éclaté lors du passage de la tornade du 21 septembre, l’école secondaire Mont-Bleu est hébergée au centre Asticou depuis décembre. Ses quelque 1500 élèves avaient auparavant été accueillis sur une base temporaire à l’école secondaire de l’Île, où un double horaire avait été mis en place.

C’est une entreprise de Laval, AMB Tresec, qui a obtenu le contrat accordé mercredi par les commissaires de la CSPO. Il prévoit une dépense de 3,23 millions$ pour 2019-2020, de 480 000$ pour l’année suivante et de 660 000$ pour 2021-2022.

La CSPO n’a pas voulu accorder d’entrevue à ce sujet, estimant qu’«il n’y a pas sujet à y avoir entrevue». La secrétaire générale et directrice des comunications de la CSPO, Caroline Sauvé, a tout de même indiqué par courriel qu’il n’y a «aucun sous-entendu» dans la résolution sur la location de classes modulaires et qu’il n’y a pas de nouveau quant à l’avenir de l’école secondaire Mont-Bleu.

Les discussions se poursuivent avec le gouvernement fédéral, qui «est ouvert», selon la CSPO, à prolonger le bail signé pour le centre Asticou.

L’organisation précise que le recours à des laboratoires modulaires était prévu depuis la relocalisation de l’école secondaire Mont-Bleu au centre Asticou, qui ne dispose pas de telles installations. Le contrat, qui peut prendre fin avant les trois ans prévus sans pénalité financière pour la CSPO, prévoit que la facturation se fera au prorata de l’utilisation des locaux modulaires