Michaëlle Jean.

Michaëlle Jean quitte ses fonctions de chancelière de l'U d'O

Sa récente élection à titre de secrétaire générale de la Francophonie force Michaëlle Jean à quitter ses fonctions de chancelière de l'Université d'Ottawa (U d'O).
Le recteur de l'institution, Allan Rock, a annoncé mardi que l'ancienne gouverneure générale devait quitter l'U d'O pour se consacrer à ce nouveau rôle. Elle restera en poste jusqu'à ce que quelqu'un soit nommé pour lui succéder, mais ne pourra pas participer aux cérémonies printanières de la collation des grades, a fait savoir l'U d'O.
«C'est vraiment à regret que Michaëlle Jean, qui avait souhaité poursuivre ses fonctions de chancelière et son engagement auprès de notre université, m'a annoncé qu'elle devra y renoncer en raison de l'ampleur de ses nouvelles responsabilités, ses fréquents déplacements et ses très nombreuses obligations comme secrétaire générale de la Francophonie, auprès de 80 pays sur les cinq continents, a indiqué M. Rock par voie de communiqué. [...] Au nom de l'Université d'Ottawa, je tiens à remercier sincèrement et chaleureusement Mme Jean pour le leadership exceptionnel dont elle a fait preuve comme chancelière. Nous avons grandement bénéficié de sa crédibilité, de sa personnalité et des missions diplomatiques qu'elle a effectuées.»
Michaëlle Jean était chancelière de l'U d'O depuis le 1er février 2012.
L'Université mettra bientôt en branle les procédures afin de nommer le prochain chancelier ou la prochaine chancelière, «en vertu d'un processus de sélection dûment établi».