L'école répondra à une demande croissante et réduira les longues heures passées chaque semaine par les élèves dans les autobus scolaires pour se rendre dans des écoles de Gatineau, précise le regroupement.

Les parents restent aux aguets

Le Comité de mobilisation pour une nouvelle école primaire à Val-des-Monts a favorablement accueilli l'annonce faite vendredi par la municipalité pour l'achat d'un terrain, mais il précise qu'il restera aux aguets pour s'assurer que Québec confirme le financement additionnel nécessaire afin d'aménager le site choisi pour la construction de l'école.
La municipalité de Val-des-Monts a annoncé vendredi en être venue à un accord avec le propriétaire d'un terrain situé au 2205, montée Paiement, pour l'achat d'une parcelle de 9,6 acres pour accueillir la nouvelle école, dont on souhaite son ouverture à temps pour la rentrée de septembre 2018.
Dans un communiqué publié samedi, le comité de mobilisation a rappelé l'importance d'avoir une nouvelle école dans la municipalité « pour le bien-être des enfants, et pour maintenir la vitalité de la communauté montvaloise ». 
L'école, précise le regroupement, répond à la demande croissante pour un tel établissement et réduira les longues heures passées chaque semaine par les élèves dans les autobus scolaires pour se rendre dans des écoles de Gatineau.
« Le rapatriement de ces enfants dans leur milieu leur permettra de s'y épanouir davantage dans leur vie scolaire, mais également dans leur vie sociale et sportive. Le projet sera aussi un vecteur de développement économique, notamment avec le projet de la municipalité d'y construire une salle de spectacles », a précisé le Comité, qui a démontré son intérêt à s'impliquer dans la planification de certains aspects du projet « afin d'avoir une école à notre image ».
Une somme de 10,5 millions $ pour la construction de l'école avait été accordée en 2013 à la Commission scolaire des Draveurs par le gouvernement du Québec. 
Un montant additionnel de 1,7 million $ serait nécessaire pour l'aménagement du terrain.