À trois semaines de la fin du calendrier scolaire, le nombre d'inscriptions dans les écoles primaires de l'Outaouais ne cesse de croître alors que 536 élèves additionnels devraient enfiler un sac à dos dès lundi.
À trois semaines de la fin du calendrier scolaire, le nombre d'inscriptions dans les écoles primaires de l'Outaouais ne cesse de croître alors que 536 élèves additionnels devraient enfiler un sac à dos dès lundi.

Les écoles primaires continuent de se remplir en Outaouais

À trois semaines de la fin du calendrier scolaire, le nombre d'inscriptions dans les écoles primaires de l'Outaouais ne cesse de croître alors que 536 élèves additionnels devraient enfiler un sac à dos dès lundi. Alors que trois semaines d'école se sont écoulées dans l'ère de pandémie de COVID-19, les parents sont de plus en plus nombreux chaque semaine à prendre la décision de renvoyer leur enfant en salle de classe.

Uniquement à la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO), 242 élèves seront de retour dans leur école respective cette semaine, si bien que la clientèle totale se chiffre désormais à 4848 enfants. Il s'agit d'une hausse de 5%. 

Un nombre d'élèves additionnels quasi identique (240) s'ajoutera à la Commission scolaire des Draveurs, qui accueillera entre les murs de ces écoles un total de 4523 enfants (+6%). 

Dans les deux cas, le taux de fréquentation a franchi la barre des 40% avec ces nouveaux ajouts. 

À la Commission scolaire au Coeur-des-Vallées (CSCV), la hausse est légèrement plus modeste (4%) alors que 62 enfants reprendront le chemin de l'école, si bien qu'on en dénombrera 1457 dans les établissements du territoire. Le taux de fréquentation s'établit à 36%.

Pendant ce temps, dans l'ouest et le nord de la région, c'est presque le statu quo à la Commission scolaire des Hauts-Bois-de-l'Outaouais (CSHBO), où il y aura huit élèves de moins (517) sur les bancs d'école par rapport à la semaine dernière.

Des parents de plus en plus à l'aise

Pour la présidente du Comité de parents de la CSPO, Suzette Bernard, les statistiques sont la preuve que les choses se déroulent bien et que tout le monde s'acclimate aux nouvelles normes en vigueur.


« Ceux qui étaient inquiets avaient d'abord besoin de voir si tout se passait bien. Maintenant qu'ils constatent que c'est le cas, ils se sentent plus confortables. Ceux qui hésitaient au départ ont été rassurés et somme toute, il n'y a pas eu d'incidents majeurs. »
Suzette Bernard

«Les représentants des comités de parents (des écoles de la commission scolaire), dont je suis la porte-parole, sont unanimes. La hausse des inscriptions s'expliquent par le fait que les équipes-écoles sont mobilisées pour que cette réouverture soit un succès. Que ce soit les directions, les enseignants, les professionnels ou les éducateurs en service de garde, tout le monde est dévoué et a bien pris connaissance des consignes à respecter. Les gens font preuve de créativité dans leurs façons de rassurer et inspirer les élèves», note-t-elle.

Soutenant que la communication est un élément primordial pour établir de bons liens de confiance, elle ajoute que les parents se sentent de plus en plus à l'aise d'envoyer leur enfant en classe. 

«Ceux qui étaient inquiets avaient d'abord besoin de voir si tout se passait bien. Maintenant qu'ils constatent que c'est le cas, ils se sentent plus confortables. Ceux qui hésitaient au départ ont été rassurés et somme toute, il n'y a pas eu d'incidents majeurs. [...] Pour le bien-être physique et psychologique des familles, il fallait recommencer progressivement», spécifie Mme Bernard, qui explique aussi cette augmentation par le fait qu'un nombre croissant de parents doivent retourner au boulot. 

Rappelons que le 23 juin sera la dernière journée du calendrier avant les vacances estivales.