Claude Beaulieu, président de la Commission scolaire des Draveurs

Les commissions scolaires s’inquiètent pour Le Droit

Les commissions scolaires de la région ne sont pas insensibles à la crise que traversent présentement les quotidiens de Groupe Capitales Médias, dont Le Droit.

À un point tel qu’à la demande du président de la Commission scolaire des Draveurs (CSD), Claude Beaulieu, le sujet a été ajouté à l’ordre du jour de la première réunion du conseil des commissaires de l’année scolaire 2019-2020, prévue ce lundi soir. La question de la publication des avis publics dans les pages du journal pourrait par exemple être évoquée. « On va discuter de l’aide possible aux journaux locaux. C’est important pour la démocratie, c’est grâce aux journaux que les gens sont bien informés. C’est un bien inestimable. On ne peut pas se permettre de perdre Le Droit, on a déjà perdu La Revue (en 2018) », dit-il.

De son côté, le président de la Commission scolaire des Portages-de-l’Outaouais (CSPO), Mario Crevier, pense aussi qu’une réflexion s’impose assurément.

« Des avis publics, on n’en publie plus depuis quelques années, je pense, mais je vais discuter avec mes collègues pour voir comment on peut aussi faire notre part. Ce qui se passe, c’est déplorable. En quelque part, les médias sociaux devraient avoir à payer quand les articles sont relayés, mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. La presse, c’est important », affirme-t-il.